Dette : elle atteindra un record en 2014 avant de "décroitre" assure Moscovici | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Dette : elle atteindra un record en 2014 avant de "décroitre" assure Moscovici
©

L'avenir est morose

Dette : elle atteindra un record en 2014 avant de "décroitre" assure Moscovici

Selon une information du Figaro, la dette française va atteindre 95,1% du PIB fin 2014, soit environ 1 950 milliards d'euros.

Pas de quoi rassurer. Loin de là. Alors que depuis des semaines, le gouvernement assure que la sortie de crise est pour bientôt, qu'il faut être optimiste etc etc. La réalité des chiffres est toute autre. En effet, selon des informations du Figaro, le niveau de la dette française devrait atteindre un record en 2014. Le quotidien assure en effet qu'après avoir atteint 93,4% du PIB en 2013, le taux d'endettement du pays devrait s'élever à 95,1% du PIB à la fin de l'année prochaine. Ce qui représente près de 1 950 milliards d'euros. Colossal et inquiétant d'autant plus que ces chiffres n'ont rien à voir avec ceux  évoqué dans le projet de loi des finances pour 2014.

En effet, au printemps dernier, le gouvernement avait avancé un taux de 94,3% et avait transmis ces données à Bruxelles dans son programme de stabilité de la dette comme le rappelle Le Figaro. Pour être encore plus précis et éloquent, le quotidien indique que la dette française correspondra à une facture de plus de "30 00 euros par Français". L'endettement devrait néanmoins décroître à partir de 2015. "Avec le retour à un équilibre structurel des finances publiques et une croissance de l'activité de 2 % en volume, le ratio de dette diminuerait de 2 points par an en moyenne", selon les prévisions de l'exécutif pour 2015-2017 citées par Le Figaro.

Ce mardi, le ministre des Finances, Pierre Moscovici a confirmé les mauvais chiffres avancés par Le Figaro. "L'endettement va atteindre un maximum et ensuite ça décroîtra", a-t-il déclaré sur France 2. Cet endettement sera lié au déficit public mais surtout aux plans de soutien financiers à la zone euro, assure le journal. Ainsi, sans le soutien à la zone euro, la dette atteindrait 91,8 % du PIB à fin 2014, écrit le journal.

lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !