Crise énergétique : Volodymyr Zelensky appelle le Qatar à augmenter la production de gaz | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'adresse par liaison vidéo au Forum de Doha dans la capitale du Qatar, le 26 mars 2022.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'adresse par liaison vidéo au Forum de Doha dans la capitale du Qatar, le 26 mars 2022.
©KARIM JAAFAR / AFP

Pression russe

Crise énergétique : Volodymyr Zelensky appelle le Qatar à augmenter la production de gaz

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a appelé samedi le Qatar, un des principaux exportateurs de gaz naturel liquéfié au monde, à augmenter sa production afin de permettre de lutter efficacement contre les menaces russes d'utiliser l'énergie « pour faire du chantage ».

Volodymyr Zelensky s’est exprimé ce samedi sur la crise énergétique et sur les conséquences de la guerre en Ukraine dans un message vidéo diffusé lors du Forum de Doha, organisé au Qatar :

« Je vous demande d'augmenter la production d'énergie pour que tout le monde en Russie comprenne que personne ne peut utiliser l'énergie comme une arme pour faire du chantage au monde entier ».

Le Qatar est l'un des principaux exportateurs de gaz naturel liquéfié au monde.

Le président ukrainien a donc lancé un appel au Qatar pour contrer les menaces russes d'utiliser l'énergie « pour faire du chantage ».

Pour aider l'Europe à se couper du gaz russe, les Etats-Unis devraient s'engager à livrer 15 milliards de mètres cubes de plus de gaz naturel liquéfié.

Les Etats-Unis ont représenté 28 % des importations européennes de gaz naturel liquéfié en 2021 contre 22 % un an plus tôt. Entre novembre et janvier dernier, les volumes avaient déjà presque doublé pour atteindre 4,4 milliards, soit 44 % des importations.

La Provence

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !