Covid-19 : selon l'OMS, la surmortalité directe ou indirecte due à la pandémie est deux à trois fois plus élevée qu'on ne le pensait | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Tedros Adhanom Ghebreyesus (OMS/WHO)
Tedros Adhanom Ghebreyesus (OMS/WHO)
©Fabrice COFFRINI / AFP

Statistiques

Covid-19 : selon l'OMS, la surmortalité directe ou indirecte due à la pandémie est deux à trois fois plus élevée qu'on ne le pensait

L'organisation mondiale de la Santé publie son rapport annuel sur les statistiques sanitaires mondiales

Le nombre de victimes directes ou indirectes du coronavirus dans le monde en 2020 a atteint 3 millions, selon des estimations de l'OMS. En Europe, ce chiffre s'est établi entre 1,1 et 1,2 million, a précisé vendredi l'organisation à Genève selon Arc Info.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait une estimation de tous les décès excédentaires dans le monde par rapport à la situation anticipée pour 2020 avant le début du coronavirus.

Ce chiffre rassemble aussi les effets des restrictions sur les soins qui auraient dû être reçus par des personnes décédées et d'autres effets indirects. Pour la région américaine, il s'est établi entre 1,3 à 1,5 million, 60% de plus que le nombre de victimes directes du coronavirus. En Europe, de 1,1 à 1,2 millon de décès excédentaires ont été observés, alors que 600'000 personnes ont succombé après avoir été infectées.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !