Covid-19 : la majeure partie de l’Italie sera reconfinée à partir du lundi 15 mars | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Confrontée à une troisième vague de l'épidémie de Covid-19, l'Italie décide de reconfiner, à partir du lundi 15 mars, une grande partie de son territoire.
Confrontée à une troisième vague de l'épidémie de Covid-19, l'Italie décide de reconfiner, à partir du lundi 15 mars, une grande partie de son territoire.
©Carlo Hermann / AFP

Hausse des contaminations

Covid-19 : la majeure partie de l’Italie sera reconfinée à partir du lundi 15 mars

La majeure partie de l'Italie, confrontée à la troisième vague de la pandémie, sera de nouveau confinée à partir de lundi, selon des précisions du ministère italien de la Santé ce vendredi.

Face à la recrudescence de cas de Covid-19, les régions italiennes les plus peuplées, notamment la Lombardie, et le Latium, la région de Rome, rebasculent en zones « rouges » à risque élevé à partir du lundi 15 mars, entraînant la fermeture des écoles ainsi que des bars et des restaurants, selon des informations de France 24. Les déplacements seront limités aux impératifs de travail, à l'achat de produits de première nécessité et aux urgences dans le domaine de la santé.

Outre le Latium et la Lombardie, passeront également en « rouge » l'Emilie-Romagne (région de Bologne), le Piémont (Turin), la Vénétie (Venise), le Frioul-Vénétie Julienne, le Trentin, les Marches (nord), les Pouilles (talon de la botte au sud).

Le gouvernement de Mario Draghi a adopté vendredi en Conseil des ministres de nouvelles mesures anti-Covid pour la période allant du lundi 15 mars au 6 avril, décidant notamment que les régions enregistrant un nombre supérieur à 250 nouveaux cas par semaine passeront automatiquement en zone rouge, le niveau le plus élevé de risque correspondant aux restrictions les plus drastiques.

Mercredi 10 mars, le pays a enregistré plus de 22.000 cas de coronavirus, une statistique qui a bondi de 30% en une semaine, selon des informations de LCI. Les restrictions sanitaires avaient été allégées au début du mois de février.

Le chef du gouvernement Mario Draghi a déploré vendredi que l'Italie se retrouve face à une « nouvelle vague de contagions » plus d'un an après le début de la pandémie, appelant « à la plus grande prudence ».

Pour le week-end de Pâques (les 3, 4 et 5 avril), toute la péninsule italienne sera d'office classée en « rouge ».

L'Italie a également atteint cette semaine le chiffres des 100.000 morts dus à la pandémie de Covid-19.

France 24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !