Chômage : légère baisse au 4ème trimestre 2013 selon l'Insee | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Chômage : légère baisse au 4ème trimestre 2013 selon l'Insee
©

Bonne nouvelle

Chômage : légère baisse au 4ème trimestre 2013 selon l'Insee

Ainsi, le taux de chômage en France a reculé de 0,1 point à 9,8% de la population active en métropole (10,2% avec les Dom).

L'inversion de la courbe du chômage si chère à François Hollande est-elle en route ? Si selon Pôle emploi, celui-ci a augmenté de 0,3% le mois dernier pour atteindre les 3 316 200 demandeurs d'emploi, de nouveaux chiffres viennent changer la donne. En effet, le taux de chômage en France a baissé de 0,1 point au 4e trimestre 2013, à 9,8% de la population active en métropole (10,2% avec les Dom), a annoncé jeudi l'Institut de la statistique, qui mesure le chômage selon les normes du Bureau international du travail (BIT).

"Le chômage en France a baissé au 4e trimestre 2013, conformément à l'ambition du président de la République de voir le chômage commencer à reculer en fin d'année. C'est la première fois depuis la mi-2011", a commenté le ministre du Travail Michel Sapin dans un communiqué.  Pour rappel, les chiffres de décembre au sens de Pôle emploi avaient en revanche sévèrement acté l'échec de François Hollande. Non seulement le nombre de demandeurs d'emploi sans activité avait augmenté (10 200 demandeurs d'emploi supplémentaires en métropole), mais il avait en plus atteint un record absolu (3,3 millions de chômeurs au total).

"Sur l'année, le nombre de chômeurs au sens du BIT est stable (...). Sur la même période, le nombre de demandeurs d'emploi en fin de mois inscrits à Pôle emploi classés en catégorie A (sans aucune activité) progresse de 190 000. Ces deux mesures ne sont pas contradictoires, car elles ne recouvrent pas les mêmes situations", souligne de son côté l'Insee dans un communiqué. De quoi faire plaisir au gouvernement.

Cependant, pour comprendre à une telle baisse il est important de noter que les chiffres publiés jeudi résultent d'une révision à la baisse de 0,5 point de tous les taux de chômage, présents et passés, due à une "rénovation" de l'enquête menée auprès des ménages. Ainsi, l'Insee a notamment revu la formulation de certaines questions, afin d'améliorer leur compréhension. C'est pourquoi, avec ce nouveau questionnaire jugé plus pertinent, les résultats font apparaître un taux légèrement inférieur à celui obtenu avec le précédent.

NB : Mesuré grâce à une enquête effectuée chaque trimestre auprès de 110 000 personnes, ce taux de chômage est le seul indicateur reconnu au niveau international. Il est souvent préféré par les économistes aux chiffres de Pôle emploi, soumis aux aléas administratifs (inscriptions, radiations, etc).

lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !