Chiffres du chômage : 8 900 demandeurs d'emploi de plus en janvier 2014 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les chiffres du chômage ne se sont pas améliorés
Les chiffres du chômage ne se sont pas améliorés
©Reuters

Triste record

Chiffres du chômage : 8 900 demandeurs d'emploi de plus en janvier 2014

Le chômage a augmenté de 0,3% le mois dernier pour atteindre les 3 316 200 personnes cherchant un emploi.

Le chômage n'en finit plus de grimper. Pour le mois de janvier 2014, il a enregistré une hausse de 0,3%, soit 8 900 personnes cherchant un emploi en plus par rapport au mois dernier en France métropolitaine (7 900 en incluant les DOM). Un nouveau record : cela représente une hausse de 4,4% des chômeurs sur un an. Les demandeurs d'emploi sont désormais 3 316 200 (3 576 300 en incluant les DOM)

Michel Sapin affirmait "ne s’attendre à rien", ce mercredi matin. "Nous maîtrisons ce chômage, qui était à des niveaux terribles. Ce qui compte, ce sont les tendances, ce qui se passe mois par mois n’a pas d’intérêt", avait-il déclaré avant d’ajouter qu’il "devait y avoir moins de chômeurs à la fin de l’année qu’au début".

Pour rappel, les chiffres de décembre avaient sévèrement acté l'échec de François Hollande, qui avait fait de la baisse du chômage à la fin de l'année 2013 son engagement phare. Non seulement le nombre de demandeurs d'emploi sans activité avait augmenté (10 200 demandeurs d'emploi supplémentaires en métropole), mais il avait en plus atteint un record absolu (3,3 millions de chômeurs au total). Dès lors, l'exécutif, se refuse désormais à fixer une nouvelle échéance. "L'inversion est derrière nous", "maintenant, il faut que le chômage recule", répète à tout va le ministre du Travail, Michel Sapin.

Néanmoins, pour la première fois depuis le début 2012, l’économie a recommencé à créer des emplois dans le secteur marchand au 4e trimestre 2013. Une évolution liée principalement à un regain de l'intérim, considéré comme précurseur du marché de l'emploi. De plus selon l'Insee, la croissance a aussi été un peu plus forte que prévu en 2013 (0,3%), grâce notamment à un rebond de l'investissement des entreprises. Cela n'a visiblement pas été suffisant...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !