Cash investigation : Christian Estrosi accuse l'émission de "mensonges" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Cash investigation : Christian Estrosi accuse l'émission de "mensonges"
©Reuters

Batailles

Cash investigation : Christian Estrosi accuse l'émission de "mensonges"

L'ex-maire de Nice était au cœur d'un sujet sur les "dérapages dans l’attribution des marchés publics."

Face à Cash investigation, Christian Estrosi a sorti l'artillerie lourde. Ce mardi soir, l'émission d'Élise Lucet s'intéressait à l'attribution des marchés publics. Dans son viseur, le stade de Nice, flambant neuf, qui a coûté la coquette de somme de 372 millions d’euros. Soit le "prix de deux stades" à en croire Cash Investigation. Maire de Nice à l'époque des faits, Christian Estrosi a ainsi répondu aux accusations dans une interview tendue menée par Elise Lucet.


Échange très très tendu entre Christian Estrosi...par Lopinionfr

Mais l'affaire ne s'arrête pas là. Bien conscient que le reportage qui lui était consacré ne serait pas tendre, l'ancien maire de Nice a vivement réagi avec une trentaine de tweets pendant la soirée, visiblement bien préparé, le tout aidé par des militants estrosistes et les membres du conseil municipal. Mieux, un site internet "Tout sur la vérité sur le stade de Nice" a même été lancé pour l'occasion ! "La ville de Nice constate un trop grand nombre de mensonges et d'erreurs de la part de la rédaction" peut-on y lire. Sur FranceInfo, les journalistes de l'émission ont répondu aux attaques de Christian Estrosi. Ce dernier a par ailleurs contacté le CSA pour pointe du doigt le "manque de sérieux" et les "nombreuses inexactitudes avec pour seul but de manipuler et désinformer les téléspectateurs".

Lu sur LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !