Allemagne : les députés lèvent les restrictions pour les 7 millions de personnes vaccinées : pas de couvre-feu, pas de quarantaine etc.. | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Angela Merkel
Angela Merkel
©Capture Couverture Der Spiegel

Coronavirus

Allemagne : les députés lèvent les restrictions pour les 7 millions de personnes vaccinées : pas de couvre-feu, pas de quarantaine etc..

Les jeunes se sentent laissés de côté et protestent

Les députés allemands ont adopté à une large majorité une ordonnance du gouvernement d’Angela Merkel dispensant d’un certain nombre de restrictions les personnes vaccinées contre le Covid-19 ainsi que celles ayant contracté le virus dans les six derniers mois, considérées comme immunisées souligne Le Monde.

Environ 7 millions de personnes ont reçu les deux doses, et 24 millions ont eu une seule dose.

Entre autres, les vaccinés ne devront plus présenter de test négatif pour se rendre dans les commerces non essentiels ou aller chez le coiffeur,  ne sont plus astreints à une quarantaine si'ils arrivent de l’étranger, et ne seont plus soumises au couvre-feu. Depuis fin avril, celui-ci s’applique de 22 heures.

Ce n’est pas un hasard si le ministre de la santé, Jens Spahn, a annoncé, jeudi soir que toutes les personnes qui le souhaitent pourront désormais se faire vacciner avec AstraZeneca, quels que soient leur âge, leur état de santé ou leur profession. Alors que près de 30 % de la population allemande a déjà reçu une première dose, le gouvernement ne veut pas laisser s’installer l’idée qu’il néglige les plus jeunes qui protestent devant ces mesures. « Une offre de vaccin sera faite à tous les 12-18 ans d’ici à la fin du mois d’août » ajoute Le Monde.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !