Affaire MSC : Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Elysée, a été mis en examen pour « prise illégale d'intérêts » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Elysée, a été mis en examen le 23 septembre dernier pour « prise illégale d'interêts » dans le cadre de l'affaire Msc.
Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Elysée, a été mis en examen le 23 septembre dernier pour « prise illégale d'interêts » dans le cadre de l'affaire Msc.
©Ludovic MARIN / AFP

Justice

Affaire MSC : Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Elysée, a été mis en examen pour « prise illégale d'intérêts »

Le secrétaire général de l'Elysée est soupçonné de conflit d'intérêts en raison de ses liens avec l'armateur italo-suisse MSC. Alexis Kohler a été mis en examen le 23 septembre dernier.

Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Elysée, a été mis en examen le 23 septembre dernier pour « prise illégale d'interêts » dans le cadre de l'affaire Msc, selon des informations de France Info ce lundi auprès du parquet national financier. Alexis Kohler a été placé sous le statut de témoin assisté pour « trafic d'influence ».

Une information judiciaire avait été ouverte le 23 juin 2020 pour « prise illégale d'intérêts », « trafic d'influence » et défaut de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) en lien avec l’armateur italien MSC, après une plainte de l'association Anticor.

L'association Anticor avait déposé le 8 août 2018 une plainte pour « prise illégale d'intérêt » contre Alexis Kohler. Le secrétaire général de l'Elysée avait approuvé en 2010 et 2011 des contrats concernant l'armateur italo-suisse MSC, fondé et dirigé par des cousins de sa mère. Alexis Kohler était alors membre du conseil de surveillance et n'avait pas signalé ses liens familiaux avec MSC.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !