Affaire Bygmalion : le bureau de Jean-François Copé à l'Assemblée Nationale perquisitionné | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Affaire Bygmalion : le bureau de Jean-François Copé à l'Assemblée Nationale perquisitionné
©Reuters

ça continue

Affaire Bygmalion : le bureau de Jean-François Copé à l'Assemblée Nationale perquisitionné

Selon RTL, le maire de Meaux "est rentré spécialement de province pour pouvoir être présent aux côtés des policiers" ce jeudi matin.

L'affaire Bygmalion n'est pas terminée et les perquisitions se poursuivennt. Ainsi ce jeudi matin, la police judiciaire a effectué des recherches dans le bureau de Jean-François Copé à l'Assemblée Nationale. Selon RTL qui a donné l'information, le maire de Meaux "est rentré spécialement de province pour pouvoir être présent aux côtés des policiers".

Dans cette affaire, les juges enquêtent sur un système de fausses factures, à hauteur de 18,5 millions d'euros, qui auraient permis d'imputer frauduleusement à l'UMP des dépenses de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy et permettre que son budget n'explose pas le plafond autorisé de 22,5 millions d'euros. 

Sept personnes ont déjà été mises en examen dans ce dossier, notamment quatre anciens dirigeants de Bygmalion ou d'Event and Cie. Eric Cesari, un proche de Nicolas Sarkozy a aussi été mis en examen. L'enquête a été ouverte notamment pour abus de confiance mais a été étendue depuis au délit de financement illégal de campagne.

Lu sur RTL.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !