Wikipédia aussi ? Son co-fondateur alerte sur la prise de contrôle de l’encyclopédie en ligne par des militants néo-progressistes et décoloniaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Le logo de Wikipédia apparaît sur un écran de tablette, le 4 décembre 2012, à Paris.
Le logo de Wikipédia apparaît sur un écran de tablette, le 4 décembre 2012, à Paris.
©Lionel BONAVENTURE / AFP

Internet

Wikipédia aussi ? Son co-fondateur alerte sur la prise de contrôle de l’encyclopédie en ligne par des militants néo-progressistes et décoloniaux

A quel point faut-il s’inquiéter pour ce qui est l’une des plus grandes réussites du web et du participatif ?

Fabrice Epelboin

Fabrice Epelboin

Fabrice Epelboin est enseignant à Sciences Po et cofondateur de Yogosha, une startup à la croisée de la sécurité informatique et de l'économie collaborative.

Voir la bio »

Atlantico : Larry Sanger a récemment dénoncé le biais idéologique de gauche existant sur Wikipédia et considère que le site ne peut plus être considéré comme fiable. Que faut-il en penser ?

Fabrice Epelboin : D’abord, il convient de rappeler que Larry Sanger, co-fondateur de Wikipédia, a joué un rôle essentiellement technique et de courte durée dans l’aventure Wikipedia. Et il n’en est pas à son premier fait d’arme contre Wikimédia. En 2010, il avait reproché à Commons d'héberger des images pédopornographiques, une accusation fantaisiste qui n’était destinée qu’à déstabiliser l’institution qu’il a pourtant contribué à créer. Il faut donc remettre en contexte. C’est quelqu’un qui a participé à quelque chose de fondamental dans l’histoire d’internet mais est parti rapidement, c’est un peu le cinquième Beatles. Wikipédia est un monument qui restera dans l’histoire du monde et de ce fait, sa contribution est phénoménale. Il est arrivé avec une solution technique, le wiki, pour former une encyclopédie. Il a suffit d’y adjoindre un ensemble de règles très simples pour réguler les contribution et arbitrer les conflits. De là, c’est parti dans toutes les langues et toutes les thématiques.          

Ce que Larry Sanger reproche notamment dans son interview est que Fox News et le Daily Mail ne soient pas considérées comme des entrées encyclopédiques. Mais il faut être un peu sérieux, rien de ce qui vient de ces journaux ne peut être classé comme tel selon les règles de Wikipédia ou de quelque encyclopédie que ce soit, pas même une interview, car une référence Wikipedia ne peut être qu’une source secondaire. Larry Sanger fait donc mine d’oublier les règles de bases de Wikipédia ainsi que le fait que Fox News est régulièrement pourvoyeur de fake news. Si l’on essaie de sourcer un article uniquement grâce à Fox News, la communauté des éditeurs de Wikipedia va nous demander d’en trouver d’autres et si ce n’est pas possible l’article ne sera pas conservé.

À Lire Aussi

Cet assaut des néo-progressistes qui met en péril la neutralité de Wikipédia

Les critiques que Larry Sanger fait sur la polarisation de Wikipédia et son biais progressiste sont-elles justifiées ?

Des Wikipédia, il y en a autant que de langues, avec pour chacune, une communauté et derrière elle encore une myriade d’autres, réunies autour de différentes thématiques ou de tâches transversales. Elles ne sont unifiées que par leur obéissance totale aux règles de Wikipédia sur la gestion de conflit, qui permettra systématiquement de trouver une issue à chaque conflit qui pourrait survenir. Dans ces myriades de communautés, il y a évidemment des biais, et plus la thématique est pointue et la communauté réunie autour d’elle limitée, plus le risque de biais est grand. C’est aussi valable pour les sujets d’actualité qui fluctuent beaucoup au moment de cette actualité avant de revenir vers une certaine neutralité une fois celle-ci passée.

Le biais peut-il venir d’informations omises ?

Pas vraiment, car si quelqu’un se rend compte qu’un élément est manquant et l'ajoute en indiquant une source, l’information va rester et ne pourra plus être retirée sans générer un conflit qui ne pourra avoir comme issue que sa conservation.

A quel point Wikipédia est-il fiable ?

La seule réponse qui vaille est qu’il est illusoire de nos jours de considérer quoi que ce soit comme fiable, c’est à chacun d’entre nous de s’assurer de la fiabilité d’une information en réalisant un travail de recoupement des informations qui était naguère dévolu aux journalistes. La France est l’un des pays démocratiques où la confiance en la presse est la plus faible, ce travail de recoupement et de vérification est d’autant plus indispensable. Cependant, Wikipédia exige des sources à l’appui de toute information qui y est introduite. Si quelque chose n’est pas sourcé, il sera éliminé ou au moins signalé comme tel. Cela fait de Wikipédia un point de départ vers d’autres ressources, facilitant ce travail de recoupement des sources et de validation des informations qui s’y trouvent, ce qui en fait un excellent outil pédagogique par ailleurs. On peut faire un article de presse sans citer ses sources et la plupart du temps, même quand elle le sont, les articles se gardent bien de pointer vers celle-ci afin que les lecteurs puissent en prendre connaissance, c’est impossible sur Wikipédia.

À Lire Aussi

Avec Wikipédia, nuire à une réputation n’a jamais été aussi simple

Wikipédia est par ailleurs infiniment plus vaste que toutes les encyclopédies qui l’ont précédé. Le fait que chacun puisse contribuer mène à des articles gigantesques, et quand il y a un conflit il est tranché grâce aux sources et à ces règles simples que tout le monde respecte. Wikipédia est très résilient.

Wikipédia est-il le plus grand succès du web collaboratif ?

C’est le symbole d’une utopie dont l’apogée date d’il y a 15 ou 20 ans. On imaginait alors que l’humanité trouverait dans internet une source de progrès, de création de biens communs. Aujourd’hui, on est dans une période assez dystopique et tout à fait à l’opposé, où Facebook permet de truquer des élections et où des sociétés comme Google s'arrogent un quasi monopole dans l’accès aux savoir. De cette utopie, il ne reste que Wikipédia et les logiciels libres.

Que faudrait-il améliorer sur Wikipédia ?

La mise en page est encore très austère. Il y a plein de détails sur la forme qui pourraient être améliorés, ainsi que sur la partie communautaire qui est rudimentaire. Mais tout le monde est libre de proposer cette surcouche, comme Wikiwand. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !