Terrorisme : révélations sur le 11 septembre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Terrorisme
Terrorisme : révélations sur les attentats du 11 septembre 2001 à New York. 9/11. Xavier Raufer - A qui profite le djihad ?
Terrorisme : révélations sur les attentats du 11 septembre 2001 à New York. 9/11. Xavier Raufer - A qui profite le djihad ?
©HENNY RAY ABRAMS / AFP

Bonnes feuilles

Terrorisme : révélations sur le 11 septembre

Xavier Raufer publie « A qui profite le djihad ? » aux éditions du Cerf. Le terrorisme serait-il le seul crime qui ne profite à personne ? La mondialisation aurait-elle aboli l'instrumentalisation dont il était hier l'objet ? Ce livre révèle le rôle de certains États qui emploient la terreur comme une arme d'agression ou de dissuasion. Extrait 2/2.

Xavier Raufer

Xavier Raufer

Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée dans le chaos mondial : mafias, triades, cartels, clans. Il est directeur d'études, pôle sécurité-défense-criminologie du Conservatoire National des Arts et Métiers. 

Voir la bio »

Depuis l’écriture des paragraphes qui précèdent, la justice des États-Unis a déclassifié d’autres documents – d’une importance extrême – sur l’origine et la logistique des attentats du 11 septembre 2001. Saisir leur signification immense impose de partir de deux points fondamentaux :

1 – Jamais, dans l’histoire du terrorisme, un groupe d’action – même suicidaire – n’a opéré sans réseau de soutien ; surtout pour de massives et complexes opérations. La radiographie de dizaines d’attentats complexes ou d’actions de commandos, prouve qu’agir sans logistique est quasi-impossible.

2 – Au Moyen-Orient (matrice des attentats ici rappelés) ; d’abord dans la zone Liban-Syrie-Irak, toute entité émergente, paramilitaire ou terroriste (islamiste ou pas) disparaît vite si elle n’est pas captée par un des États de la région (de la Libye à L’Iran). Ce crucial théorème est valide de 1975, début de la guerre civile du Liban, à nos jours. On lui cherche en vain un contre-exemple.

Or s’agissant des attentats du 11 septembre 2001, aux États-Unis, un document déclassifié – à grand-peine – sur demande de victimes de ces attentats, répond clairement à la question qui taraude les experts depuis septembre 2001 : jamais l’appareil logistique appuyant les 20 terroristes du 11 septembre n’a été identifié. Nul membre cette cellule logistique qui forcément a agi aux États[1]Unis, n’a jamais été poursuivi, arrêté ou jugé.

Or la réalité, la nature, l’étendue de ce réseau logistique d’al-Qaïda sont connues à Washington depuis 2002, figurant dans les 28 pages les plus secrètes du rapport ici mentionné en note. Que disent-elles ? Ce crucial réseau logistique opérait depuis l’ambassade saoudienne de Washington. Citons le rapport :

Aux États-Unis, des pirates de l’air du 11 septembre étaient en contact, et ont reçu aide et assistance, d’individus liés au gouvernement saoudien… Aux moins deux de ces individus seraient, selon des sources, des officiers de renseignement saoudien… Des associés d’officiels Saoudiens aux États-Unis auraient d’autres liens encore avec al-Qaïda.

Suivent 28 pages de noms, dates, actes repérés par le FBI ou la CIA ; de téléphones et adresses. En septembre 2020, une juge de New York donne enfin aux victimes le droit de pour‑ suivre « 24 officiels, ou ex-officiels Saoudiens » et révèle le nom (caché depuis 2002 !) du chef du réseau de soutien : Mussaed Ahmed al-J… chef de cabinet du prince royal de la famille al-Saud, alors ambassadeur à Washington.

Ces écrasantes révélations ont fait peu de bruit aux États-Unis et sont ignorées en Europe par les médias d’information. Coïncidence ? Ces mutiques médias sont souvent contrôlés (voire stipendiés) par des GAFAM, eux-mêmes couverts d’or par l’Arabie saoudite.

A lire aussi : Terrorisme : qui a attaqué la France et la Belgique en 2015 et 2016 ?

Extrait du livre de Xavier Raufer, « A qui profite le djihad ? », publié aux éditions du Cerf.

Lien vers la boutique : cliquez ICI et ICI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !