“Nous sommes le pays le plus patriarcal de la planète” ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
Emmanuelle Rivier
Emmanuelle Rivier
©Mairie de Paris

Bienvenue dans la patrie des hommes du Néandertal …

“Nous sommes le pays le plus patriarcal de la planète” !

C’est à Emmanuelle Rivier, conseillère à la Mairie de Paris qu’on doit cette lumineuse découverte.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Ca fait belle lurette que nous ne traînons plus les femmes par les cheveux pour assouvir nos bas instincts dans les grottes. Nous avons également renoncé à leur flanquer de mémorables raclées lorsqu’elles laissaient le feu s’éteindre. Heureuse période qui nous a laissé inconsolables.

Mais sournois et rusés, nous avons trouvé d'autres moyens d'asservir les femmes. Ce dont s’est avisé Emmanuelle Rivier. “Nous sommes le pays le plus patriarcal de la planète", a-t-elle tweeté. 

Ce qui nous permet de surclasser triomphalement l’Iran et l’Afghanistan. Submergée par ses occupations - elle est chargée de l’Egalité femmes hommes - elle n’a pas trouvé le temps de nous fournir les preuves de ce qu'elle avance. Nous allons réparer cette lacune. Voici ce qu'il en est. 

Par la menace, nous astreignons les femmes aux plus humiliantes tâches ménagères : “si tu ne passes pas l’aspirateur vite fait, t’auras rien à boire, ni à manger”.  Et les malheureuses terrorisées s'exécutent. Nous mettons également en application un vieux dicton arabe : “si tu ne sais pas pourquoi tu bats ta femme, elle, elle le sait”. C'est ainsi que nous nous assurons de leur plus parfaite soumission. 

Un empecheur de soumettre en rond, un mâle blanc, nous fait remarquer que toutefois nous avons une femme Première ministre. Et ce misérable constate que le gouvernement est paritaire en citant les noms de Marlène Schiappa et de nombreuses autres…

Nous avons essayé de le faire taire. Peine perdue. Il nous a assommés avec les noms de Sandrine Rousseau, d’Anne Hidalgo, de Clémentine Autain, de Manon Aubry, de Danièle Obono et de tant d’autres. Nous avons résisté et nous avons trouvé un argument imparable. La plupart de ces femmes (y compris donc Emmanuelle Rivier) sont certainement des hommes déguisés. Et celles qui ne le sont pas ont signé un papier avec ces mots : ”je jure obéissance à mon bon maître" !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !