Minute par minute : radiographie d'une journée type sur nos téléphones portables | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
23,8 millions de Français sont équipés d'un smartphone.
23,8 millions de Français sont équipés d'un smartphone.
©Reuters

Tous accros

Minute par minute : radiographie d'une journée type sur nos téléphones portables

Les Français et le portable, c'est une grande histoire d'amour. Mais quelle utilisation faisons-nous exactement de cet objet devenu pour certains essentiel dans la vie quotidienne ?

Le téléphone portable a eu 40 ans ! Inventé en avril 1973 par Martin Cooper, alors directeur général de la division communication de Motorola. Pour la petite anecdote, le premier coup de fil ,en dehors d'un appartement ou d'un véhicule, a été passé à son rival Joel Engel, chargé de la recherche et du développement de l’opérateur AT&T à l’époque. Depuis, l'expérience s'est avérée un formidable succès. En effet, selon GFK, il se vend près de 1,16 milliard de téléphones portables chaque année dans le monde. Désormais les trois quarts des habitants de la planète en sont équipés. En France, selon l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), il y avait au 31 décembre 2012, plus de 73 millions de personnes qui étaient clientes d'un service mobile. Ce qui représente 4,5 millions de clients supplémentaires sur l'ensemble de l'année 2012, un niveau de croissance jamais atteint durant ces dix dernières années. Mais comment les Français passent-ils leur temps au téléphone ? Entre Internet, jeux, télévision en ligne, réseaux sociaux, sommes-nous tous geeks ?

L'année 2007 a marqué un tournant dans l'usage du téléphone portable chez le Français. En effet, cette année là est sortie la première version du smartphone phare : l'iPhone. Selon une étude de Médiamétrie datant de décembre 2012, 23,8 millions de Français sont équipés d'un smartphone. "Ce qui représente près d’un Français âgé de 15 ans et plus sur deux (46,8%) alors qu’ils n’étaient que 19,8% au 1er trimestre 2009" assure Médiamétrie. Et ce sont les jeunes de 15-24 ans qui sont les plus friands de cet équipement. En effet, 66,4% d'entre-eux possèdent un téléphone intelligent.

Avec l'avènement des smartphones, sans surprise, le téléphone permet désormais de surfer sur Internet : ce sont ceux qu'on appelle des "mobinautes". Au mois de février 2013, il y avait 19,1 millions de mobinautes, soit près de 9 Français sur 10 (88,5%). Ils ont en majorité consulté un site ou une application de la catégorie Divertissement (Vidéos, TV, Radios, Musique, Jeux Concours / Loterie, Jeux en ligne, etc…). Les "mobinautes" ont le goût du jeu : 7,6% d’entre eux se sont connectés à la sous-catégorie Jeux concours / Loterie pour tenter leur chance, et 42% à un site ou une application de la sous-catégorie Jeux en ligne (ensemble des jeux sur un téléphone avec une connexion à Internet). Les applications de jeux sont à la fois les plus téléchargées et aussi les plus désinstallées. Parmi les équipés mobiles qui ont désinstallé une application de jeux, 2/3 déclarent le faire car ils ne s’en servent pas, assure l'institut de sondage.

La répartition des accès à l’Internet mobile entre sites et applications est stable : plus de 9 "mobinautes" sur 10 (92,2%) ont visité au moins un site sur mobile et plus de 7 sur 10 (77,7%) au moins une application. En février 2013, les "mobinautes" ont, en moyenne, consulté Internet via 5,3 applications et 31,5 sites. Et sans surprise Google et Facebook sont les sites les plus visités.  A eux deux, le moteur de recherche et le réseau social "touchent près de 85% des mobinautes : en août 2012, 80,9% des mobinautes ont consulté Google, et 70,1% pour Facebook ", indique Médiamétrie.

Mais heureusement, la fonction de communication (téléphone et / ou SMS) reste largement en tête. Bonne nouvelle en effet, 81% des Français déclarent se servir en premier lieu de leur téléphone pour communiquer. Le mobile permet aussi de gérer et de simplifier sa vie (67%). De rester connecté à son réseau de relations (63%). Il est personnalisable (60%). Et puis le mobile est rassurant, il sert de recours en cas d’urgence, et 53% de répondants ne l’utilisent que dans ce contexte. Accessoirement il est ludique (46%) ; on lui attache une valeur affective (38%). S’agissant des équipés smartphone, ils placent en premier (83%) la capacité de gérer et simplifier sa vie, suivi de la personnalisation (82%) puis de la possibilité de rester connecté à son réseau (75%).

On le voit, le smartphone entre plus profondément que le mobile dans l’existence de l’utilisateur, sous le double aspect de l’affirmation de sa personnalité et de sa relation aux autres ; il a quelque chose d’intime et de précieux. Si les "smartphoners" affirment "je ne pourrais plus m’en passer" à propos de la capacité qu’il leur offre d’envoyer SMS ou MMS (80%), ils sont également nombreux à ne plus pouvoir se passer de surfer sur Internet (56%) depuis leur mobile, ou encore de consulter ou envoyer des emails (51%), prendre des photos ou vidéos (51%) ou regarder des vidéos (49%).

Désormais, 40 ans après son apparition, le téléphone portable a pris une importance inconcevable lors de son apparition. Il est maintenant possible de consulter ses emails, s'informer, se connecter à son réseau, jouer, écouter de la musique, faire des achats…Selon un sondage Ifop, 42% des Français admettent une dépendance à leur téléphone portable. Un pourcentage qui grimpe à près de 80% chez les moins de 25 ans. Une véritable révolution !

 

 

 

 
 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !