Mais pourquoi les joueurs de foot sont-ils astreints à porter des maillots arc-en-ciel ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Le 17 mai marquait la Journée mondiale contre l’homophobie.
Le 17 mai marquait la Journée mondiale contre l’homophobie.
©FRANCK FIFE / AFP

Les goûts et les couleurs, ça se discute !

Mais pourquoi les joueurs de foot sont-ils astreints à porter des maillots arc-en-ciel ?

A priori, ils ont vocation à taper dans un ballon.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le 17 mai, c’était la Journée mondiale contre l’homophobie. A cette occasion, toutes les équipes de France ont revêtu des maillots arc-en-ciel. Ce fut le cas de celle du PSG. Mais un joueur manquait à l’appel : Idrissa Gueye. Ce jour-là, il s’est fait porter pale. Il est Sénégalais et musulman. 

Aussitôt, il a été accusé d’homophobie. Et la Fédération française de football envisage de le sanctionner. Idrissa Gueye est sans conteste homophobe. Ce qui n’est pas bien. Mais dans son pays, l’homophobie est inscrite dans la loi. Celle-ci prévoit en effet cinq ans de prison pour délit d’homosexualité. C’est pourquoi Idrissa Gueye a reçu le soutien du président sénégalais Macky Sall. 

Loin de nous de soutenir Idrissa Gueye dans son combat. L’islam n’est pas en effet tendre avec l’homosexualité. Et nous ne partageons en rien cette vision des choses. 

Mais faut-il rappeler que les joueurs de foot ont pour métier de jouer au foot ? Pourquoi devraient-ils être enrégimentés dans les rangs des LGBT ? 

Il y a d’autres journées que celle contre l’homophobie. La Journée mondiale de l’enfance : les footeux devront-ils ce jour-là porter des maillots avec des biberons ? 

Et lors de la Journée mondiale du climat, on les obligera sans doute à mettre des maillots verts. Nous ne voulons pas non plus oublier la Journée mondiale de la femme. Ce jour-là, ils joueront en soutifs. 

Et si jamais – car on n’arrête pas le progrès – il y a une Journée contre la grossophobie, on verra sur les maillots la belle et ronde silhouette d’un obèse.

À Lire Aussi

Pap Ndiaye, l’homme qui nie l’existence de l’islamogauchisme !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !