Les salles de bains du futur (et de l’après Covid) sont arrivées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Les achats de toilettes high tech et de spas à domicile sont en hausse.
Les achats de toilettes high tech et de spas à domicile sont en hausse.
©FRANCK PENNANT / AFP

L’autre monde d’après

Les salles de bains du futur (et de l’après Covid) sont arrivées

Face au stress de la pandémie, les investissements dans les toilettes high tech et autres spas à domicile ont bondi aux Etats-Unis et arrivent en France.

François-Xavier Jeuland

François-Xavier Jeuland

François-Xavier Jeuland est président de la Fédération Française de Domotique, ingénieur-conseil spécialisé en domotique et multimédia et auteur de plusieurs livres de référence dans le domaine dont la Maison Communicante – Réussir son installation domotique et multimédia (4e édition – Eyrolles).

Il est l'auteur de La maison communicante. Réussir son installation domotique et multimédia aux éditions Eyrolles.

Voir la bio »

Atlantico : Quelles sont les dernières tendances pour les salles de bains en matière de toilettes high-tech, spas à domicile et autres douches connectées ?

François-Xavier Jeuland : La salle de bain est probablement devenue la pièce la plus innovante de la maison. On y voit une multitude de nouveautés qui font oublier les brosses à dent connectées d’il y a 10 ans. Les fabricants et les startups rivalisent d’inventivité pour nous apporter plus de bien-être, de confort, de santé et d’économies d’énergie. On peut citer le tapis de bain intelligent qui reconnaît chaque membre de la famille et peut signaler des risques liés à la santé, les ballons d’eau chaude économes qui s’adaptent aux besoins réels des utilisateurs, un pommeau de douche qui affiche les consommations tout en étant autonome énergétiquement, un autre qui assure l’alimentation d’une enceinte connectée ou encore un autre qui change de couleur en fonction du nombre de litres d’eau déjà consommés durant la douche. Toujours pour faire des économies, le sèche-serviette que l’on va synchroniser quelques minutes avant le réveil pour éviter de chauffer toute la nuit tout en ayant la température idéale pour sa douche matinale ou le détecteur de fuite d'eau qui ne se contente pas de faire bip-bip mais qui coupe l'arrivée d'eau pour éviter la hantise des assureurs, les fameux dégâts des eaux. Plus gadget mais au combien satisfaisant pour les geeks, l’écran intégré au miroir qui permet de choisir sa musique, sa vidéo ou piloter l’éclairage ou la température de son bain.

Quels sont les principaux bienfaits de ces installations et de ces innovations en matière d'architecture intérieure ?

À Lire Aussi

Douche (froide) à l’italienne : ne sous-estimez pas ses inconvénients

La plupart de ces innovations sont intégrées aux équipements usuels ou parfaitement intégrables en termes de décoration. Plus besoin de bricolage hasardeux, de câblage disgracieux ou de verrues sur les murs, une salle de bain connectée ressemble à s’y méprendre à une salle de bain habituelle.

Aux Etats-Unis, la demande pour ce genre de produit augmente fortement. Pouvons-nous nous attendre à un phénomène similaire en France ? 

La salle de bains est un refuge, une pièce liée au bien-être dans laquelle on ne va pas hésiter à investir. C’est également un cocon dans lequel, on l’a vu, on va pouvoir assez facilement faire des économies d’eau et de chauffage sans renier sur son confort. Toutes ces innovations ont donc effectivement beaucoup d’avenir, c’est à chacun de déterminer ce qui a du sens. Conséquence, c’est certainement dans le domaine de la santé que nous verrons le plus de retombées, les solutions de détection de chute répondent parfaitement aux défis du maintien à domicile par exemple.

Dans quelle mesure cette hausse de la demande est-elle liée à la pandémie de Covid-19 ? 

La crise sanitaire a démontré l’utilité du numérique, accéléré le développement de nouvelles technologies et favorisé l’acceptation par le plus grand nombre. La dernière édition du salon dédié à l’univers du numérique, le CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas a confirmé cette tendance. Non seulement le nombre d'objets connectés pour rendre notre environnement plus sain explose comme les luminaires UVC aux propriétés désinfectantes, mais ils deviennent de plus en plus responsables et sobres en énergie. La crise est un accélérateur de changement, un révélateur de tendances et permet de se poser les bonnes questions pour un numérique plus éthique à tous les niveaux, y-compris dans nos salles de bains.

À Lire Aussi

Fatigue de l’épidémie : petits conseils pour réussir une décoration réconfort chez soi

Ces dispositifs sont-ils à la portée de tous ?

Non, il s’agit encore d’achats coup de cœur. Un tapis de bain connecté va coûter beaucoup plus cher qu’un tapis de bain normal mais comme pour les téléviseurs, petit à petit le surcoût lié à la connectivité va devenir marginal et on assistera à une démocratisation de ces solutions. Tous les dispositifs susceptibles de faire des économies d’énergie vont également s’imposer rapidement dans nos salles de bains, le retour sur investissement sera au rendez-vous. Enfin, toutes les solutions liées à la santé ou aux risques de dégâts des eaux ou de chute devraient être financées par les assurances ou les mutuelles.

Quelles sont les principales contraintes pour ce type d'installation ?

On l’a vu, il y a de moins en moins de freins liés à l’esthétique, les innovations étant souvent intégrées, invisibles ou très design. La plupart des solutions connectées ne nécessitent plus de gros travaux, on change soi-même le pommeau de douche, l’ampoule ou le miroir dans lequel est intégré l’écran. Il faut rester vigilant sur les consommations en piles de certains objets connectés et privilégier les équipements autonomes en énergie et capables de communiquer avec le reste de son installation domotique. C’est maintenant à la portée de tous et c’est le principal enseignement du CES 2022, on assiste enfin à l’avènement d’un protocole universel plébiscité par tous les grands fabricants et les GAFAs : repérer le logo « Matter » sur les produits connectés doit devenir un réflexe pour le consommateur.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !