« Hitler avait du sang juif » ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des Ukrainiens et des Polonais manifestent devant l'ambassade de Russie contre l'action militaire russe en Crimée lors d'une manifestation en faveur de la paix, le 2 mars 2014, à Varsovie.
Des Ukrainiens et des Polonais manifestent devant l'ambassade de Russie contre l'action militaire russe en Crimée lors d'une manifestation en faveur de la paix, le 2 mars 2014, à Varsovie.
©WOJTEK RADWANSKI / AFP

Qui a bien pu dire une chose pareille ?

« Hitler avait du sang juif » !

L’auteur de cette petite infamie est le ministre des Affaires étrangères du pays qui a envahi l’Ukraine.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

A l’aube du XXème siècle l’Okhrana, la police secrète du Tsar, forgea un grossier faux antisémite baptisé les Protocoles des sages de Sion. Il s’agissaitd’un texte prétendument rédigé par des rabbins réunis dans un conclave mystérieux.

Ce « protocole » indiquait aux Juifs comment dominer le monde et saigner à blanc la pauvre Russie attaquée par la pieuvre juive. C’était mensonger et ignoble. Et c’est à cause de ce texte que des milliers de Juifs furent massacrés dans de sanglants pogroms. Plus tard, Hitler s’en inspira à son tour avec les résultats qu’on connaît.

Tout porte à croire que des exemplaires de ce texte se trouvent aujourd’hui dans la bibliothèque du Kremlin et qu’ils sont fréquemment compulsés. Ainsi Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russes, a dû y trouver de quoi nourrir sa pensée.

Il a déclaré que « Hitler avait du sang juif ». Une vieille légende complotiste qui prétendait que la mère du futur chancelier du IIIème Reich avait fauté avec un Juif. De cette union serait né un petit garçon. Mais le Juif sournois et retord aurait refusé de reconnaître le petit Adolf. D’où la haine que ce dernier vouait aux Juifs.

Sergueï Lavrov, rappelons-le encore une fois, est un des maîtres de la Russie. Il y a là de quoi s’inquiéter pour son équilibre mental tout comme pour celui de Vladimir Poutine. Son hoquet répugnant n’est pas dû au hasard. Lavrov pointait du doigt la judéité de Zelensky qui, selon lui, ne l’empêche pas d’être un « nazi ». Et à l’appui de cette thèse, il a convoqué le Juif Hitler. Ce dernier avait certes du sang juif. Mais c’était sur les mains...

À Lire Aussi

Le modèle (géopolitique) de Poutine, ce n’est pas Staline mais Hitler !

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

C’est le 9 mai que Poutine annoncera qu’il a gagné la guerre contre l’Ukraine !Le Cuirassé Potemkine c’était quand même autre chose que le croiseur Moskva…

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !