Gustave Courbet revient à Trouville-sur-Mer et s’y installe pour six mois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le tableau de Gustave Courbet intitulé "Les demoiselles des bords de Seine" (1856-57) présenté lors de l'exposition "Impressionnisme et mode" au musée d'Orsay à Paris.
Le tableau de Gustave Courbet intitulé "Les demoiselles des bords de Seine" (1856-57) présenté lors de l'exposition "Impressionnisme et mode" au musée d'Orsay à Paris.
©JOEL SAGET / AFP

Atlantico Business

Gustave Courbet revient à Trouville-sur-Mer et s’y installe pour six mois

Gustave Courbet, le peintre mondialement connu pour « l’origine du monde » célébrissime tableau, est aussi le peintre de l’eau et de l’océan. La fondation Courbet a sorti ses trésors pour les présenter au musée Montebello à Trouville jusqu’à la fin de l’année. Courbet retrouve les lieux qui l’ont, le plus fortement, inspiré.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio »

Gustave Courbet a bien connu Trouville-sur-Mer. Lui le jurassien, né à Ornans dans le Doubs ou sa maison natale abrite aujourd’hui un musée. Mais Trouville-sur-Mer reste un lieu qu’il affectionnait particulièrement. Dès les années 1865, il y a fait plusieurs séjours. Il avait trouvé là le lieu fréquente par ses amis peintres ou écrivains. Il y a notamment peint beaucoup de portraits de femmes, il répondait à la demande de ses clients riches qui séjournaient déjà à Deauville. Il répondait à son gout pour la gent féminine qu’il fréquentait assidument. Mais il a aussi peint la mer, passionné par cette lumière de cette côte normande si particulière et qu'on ne retrouve nulle part ailleurs.

La ville de Trouville-sur-Mer, l’institut Courbet et la région de Normandie, se sont donc associés pour présenter les œuvres de Gustave Courbet consacrées aux paysages marins dont la plupart ont été réalisés à Trouville qui a reçu de tout temps les artistes et les peintres.

Herve Novelli, l’ancien ministre, président de l’institut Courbet qui veille àla préservation du patrimoine artistique du maitre du réalisme, a donc propose de prêter les trésors de la fondation à la Maire de Trouville Sylvie de Gaetano qui a ouvert la villa Montebello pour accueillir œuvres de Courbet avec le soutien de la présidence de Région.

La villa Montebello qui appartient à la ville de Trouville est un lieu magique. Ce lieu domine la plage et la mer avec en contre bas l’hôtel des roches Noires ou ont résidé tant d’artistes et d’écrivains. Les soirs d’été, au coucher du soleil, des salons de cette villa, certains prétendent avoir aperçu l’ombre de Marcel Proust ou de Marguerite Duras.

Depuis la monarchie de juillet, le second Empire et le début du XX e siècle, Trouville-sur-Mer a toujours été une des destinations touristiques les plus fréquentées.

L’exposition Courbet, sera ouverte du 2 juillet au 31 décembre 2022, les œuvres issues de l’institut Courbet, et quasi inédites, une collection de photos et de peintures sur la vie à Trouville au XIX et XXe siècle. Des conférences, des visites guidées, des ateliers de peinture et d’activité pour les enfants de la Normandie.

À Lire Aussi

Léonard de Vinci : "Parce que j’étais passionné de sciences, on ne m'a jamais pardonné d’avoir peint la Joconde. On m‘a donc accusé d’être faussaire et escroc"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !