Covid 19 : le gouvernement prend les mesures nécessaires (mais un peu tard...) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Jean Castex a présenté de nouvelles mesures (le pass vaccinal, des délais plus courts pour la dose de rappel) à l’issue d’un Conseil de défense sanitaire pour faire face au variant Omicron.
Jean Castex a présenté de nouvelles mesures (le pass vaccinal, des délais plus courts pour la dose de rappel) à l’issue d’un Conseil de défense sanitaire pour faire face au variant Omicron.
©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Nouvelles restrictions

Covid 19 : le gouvernement prend les mesures nécessaires (mais un peu tard...)

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, ce vendredi, de nouvelles mesures suite au Conseil de défense sanitaire qui s'est tenu à l'Elysée. Le pass vaccinal et un délai plus court pour la dose de rappel doivent permettre de freiner les contaminations liées au variant Omicron.

Eric Billy

Eric Billy

Eric Billy est chercheur en immuno-oncologie à Strasbourg. Il est membre du collectif Du côté de la science.

Voir la bio »

Atlantico : Jean Castex a fait plusieurs annonces à l’issue d’un Conseil de défense. Vont-elles dans le bon sens ?

Eric Billy : Le passage du pass sanitaire au pass vaccinal était en train de devenir une nécessité dans le sens ou aujourd’hui, il n’est plus important de déterminer qui est vacciné ou non, mais qui est contaminé ou pas. Il vaut donc mieux, aujourd’hui, avoir un pass vaccinal couplé avec une campagne de dépistages par autotests, antigéniques ou PCR qui soit le plus efficace possible. Si Omicron est aussi contagieux qu’il semble le paraître selon les données qui nous viennent d’Angleterre, la nécessité première va être de dépister immédiatement tous les gens symptomatiques. Il faudrait aussi faire des grandes campagnes de tests systématiques afin d’identifier les asymptomatiques. La période grise entre J3 et J5 après infection qui correspond à la période où l’on n’a pas de symptômes mais sommes déjà contagieux.

Y-a-t-il un risque le pass vaccinal ne soit pas accepté ?

Il y aura toujours ces 5,5 millions de personnes qui ne sont pas vaccinées. Elles vont bien sûr dénoncer cette décision. De nombreux pays autour de nous sont déjà passés à cette solution, l’Allemagne notamment. C’est la solution pour réduire les clusters.

Le rappel de vaccin dès 4 mois est un entre-deux étrange. On était déjà à 5 mois, l’EMA avait indiqué qu’on pouvait effectuer ce rappel sans souci dès trois mois. Mais c’est aussi une bonne décision.

Vous mentionnez l’importance des dépistages. Jean Castex a encouragé la pratique des autotests sans aller plus loin. Est-ce de la demi-mesure ?

À Lire Aussi

Vaccination Covid : l’heure du grand désenchantement ?

Il est un peu dommage qu’il n’ait pas décidé d’une campagne de type : autotest à un euro vendu en grande surface. Cela se fait dans certains pays et cela permet de vendre les autotests à un prix très faible donc de donner la possibilité à tout le monde de se faire tester. Il faut toutefois bien rappeler qu’en cas de symptômes ou si l’on est cas contact, la seule chose à faire est de se faire tester avec un test antigénique ou mieux PCR. Mais pour toutes les personnes qui veulent sécuriser leurs réunions de famille, l’autotest est une bonne solution. L’année dernière, énormément de tests antigéniques avaient été faits. Cette année, avec la quantité de cas très importante que nous avons, il est peu probable que les pharmaciens aient la capacité de tester tout le monde donc les autotests jouent un rôle très important pour sécuriser les fêtes de famille.

Les préfets vont interdire les feux d’artifices et concerts du Nouvel An, c’est aussi une mesure qui va dans le bon sens ?

Tout le monde le dit, l’épidémie ne se poursuit que parce qu’une personne contaminée a pu en contaminer une autre.  A partir du moment où on réduit les contacts, on va aussi réduire les contaminations. Cela tombe donc sous le sens de dire que l’on réduit les grands rassemblements en dehors du cercle familial immédiat. Il faut aussi rappeler que les accidents avec les feux d’artifices amateurs, ce sont des patients en plus la nuit du Nouvel An dans un hôpital qui est déjà saturé.

Le Premier ministre a fait finalement peu d’annonces. Celles-ci vous semblent-elles suffisantes et appropriées dans la situation actuelle ?

A partir du moment où l’on est dans le mur, la marge de manœuvre est très limitée. Je ne vois pas trop ce qu’ils auraient pu faire de plus. Les enfants rentrent à la maison pour deux semaines à cause des vacances. Ces dernières arrivent de manière opportune car elles agissent comme un mini confinement en limitant les brassages dus à l’école. Au regard de l’absence de décisions d’anticipation qu’il y a eu avant, les décisions d’aujourd’hui sont certainement les bonnes. Cependant, quand on voit qu’Omicron débarque et va avoir une diffusion rapide, on ne peut que craindre d’à nouveau courir derrière. On risque de connaître la même situation que l’Angleterre actuellement d’ici deux semaines. Ils battent des records de cas tous les jours. Nous avons déjà battu le record d’hospitalisation des 0 à 9 ans, et la vague n’est pas finie.

On espère donc que cela se tasse avec les vacances ?

Je pense que l’espérance du gouvernement c’est que tout passe au forceps. Grâce à la vaccination, on va avoir un nombre de cas nécessitants des hospitalisations qui sera réduit.Les non-vaccinés (10% des adultes) vont, en proportion, surcharger l’hôpital. Pour l’instant, il n’y a pas d’autres solutions que d’attendre et de voir, étant donné que nous n’avons pas du tout pris les mesures de réduction de la diffusion qui auraient pu permettre d’arriver aux fêtes de Noël dans une meilleure situation.

À Lire Aussi

L’aération des lieux clos, une arme sous-estimée contre le Covid

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Pass vaccinal, rappel possible au bout de 4 mois : Jean Castex annonce de nouvelles mesures pour lutter contre les variants Delta et Omicron

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !