Comment plumer la volaille républicaine : mode d’emploi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier, s'adresse à la presse après avoir participé à une réunion avec des membres du comité stratégique du parti Les Républicains le 4 mai 2021.
Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier, s'adresse à la presse après avoir participé à une réunion avec des membres du comité stratégique du parti Les Républicains le 4 mai 2021.
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Alouette, alouette gentille alouette…

Comment plumer la volaille républicaine : mode d’emploi

Il a été soigneusement élaboré par Macron. 

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Dans les années 70-80 Mitterrand, redoutable bretteur florentin, décida de plumer la volaille communiste. Pendant longtemps ce fut le contraire les communistes ayant entrepris, souvent avec succès, de plumer la volaille socialiste. Puis ce fut leur tour de se faire plumer. 

Mitterrand, fin politicien, ajouta un tout petit point d’exclamation révolutionnaire à son programme. Le tour était joué. Il fut élu Président de la République avec les voix du PC. Puis en conformité avec son plan, des communistes il ne resta plus rien. 

Macron a enregistré la leçon. Il a légèrement droitisé son discours. De quoi plaire un peu à certaines franges de la droite Républicaine. Et la séance de plumage a été entamé en PACA avec Renaud Muselier. Certes il n’est pas une volaille de premier choix, mais il fallait bien commencer par le poulet le plus fragile et le plus gourmand. 

Alouette, alouette gentille alouette je te plumerai / et la tête et le bec… Il y a encore chez Les Républicains quelques volailles qui tiennent à leurs plumes. Sur le plan national, elles n’en ont plus beaucoup. Mais sur le plan régional il y en a encore. 

Elles se débattent et prétendent ne pas se laisser plumer par Macron. Il est donc très probable que Renaud Muselier sera grondé voire sanctionné. Une liste LR contre lui ? Il faudra attendre pour le savoir mais ce n’est pas le plus vraisemblable. Et si par hypothèse il y avait une liste LR anti-Muselier en PACA on ne donne pas cher de son score. 

Il est plus que probable que Bruno Le Maire, ancien Républicain lui-même, appelera certains amis de son ancien parti pour leur faire miroiter les avantages qu’il y aurait à picorer dans le poulailler de l’Élysée. Pour rester dans la parabole volaillaire rappelons l’image du poulet sans tête qui continue encore à marcher un peu. 

Renaud Muselier vient de rajouter du grotesque au grotesque. Après réflexion, il a annoncé qu’aucun ministre ne pourrait figurer sur sa liste. Sophie Cluzel tête de liste LREM en PACA à qui il avait déclaré sa flamme est secrétaire d’État : elle est donc exclue du répertoire. Ratée la bouillabaisse ! Ce qui s’impose maintenant pour Muselier c’est le goudron et les plumes. 

À Lire Aussi

LR-LREM : Mais pourquoi la droite peine-t-elle autant à savoir ce qu’elle veut ?

À Lire Aussi

Régionales : les jeux dangereux d’Emmanuel Macron avec la démocratie

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !