Comment peut-on encore être hétérosexuel ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Maïa Mazaurette a publié une tribune dans les colonnes du Monde au début du mois de juin.
Maïa Mazaurette a publié une tribune dans les colonnes du Monde au début du mois de juin.
©SAUL LOEB / AFP

Etre gay ou lesbienne voilà le salut !

Comment peut-on encore être hétérosexuel ?

Cette grave question est posée par Le Monde.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

L’article est signé Maïa Mazaurette. Cette chroniqueuse est très suivie car elle officie également dans l’émission Quotidien. Elle sait tout sur nos pratiques sexuelles. Et elle fait le tri entre celles qu’il faut abandonner et celles qu’il convient d’adopter.

Maïa Mazaurette est une grande prêtresse de l’amour. Elle viole allègrement les secrets d’alcôve. Et elle répond, arguments à l’appui, à la question posée.

D’après elle, l’hétérosexualité a fait son temps. Et de surcroît, c’est terriblement monotone. En plus le plaisir, dans cette pratique tristement banale, est rarement au rendez-vous. Maya Mazaurette dispose de statistiques propres à nous éclairer. « Seules 15% des femmes hétérosexuelles parviennent à l’orgasme », écrit-elle. « Alors que 90 % des lesbiennes le connaissent », conclue-t-elle triomphante et péremptoire.

Mais elle omet de fournir des chiffres concernant les gays. Une insupportable discrimination qu’elle répare aussitôt en faisant appel à Virginie Despentes qui proclame : « il est bon de s’enculer ».

Femmes et hommes, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire. Nous ne doutons pas un seul instant que Maïa Mazaurette ait fait profiter la rédaction du Monde de ses conseils…

À Lire Aussi

Découvrons ensemble les “poubelles sensuelles” !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !