Bientôt des implants vampires dans le cerveau, les bactéries intestinales à l'origine de sautes d'humeur, le surpoids de l'humanité... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Bientôt des implants vampires dans le cerveau, les bactéries intestinales à l'origine de sautes d'humeur, le surpoids de l'humanité...
©

Antlantico santé

Bientôt des implants vampires dans le cerveau, les bactéries intestinales à l'origine de sautes d'humeur, le surpoids de l'humanité...

... et les autres sujets santé du moment : Darwin avait prédit sans le savoir l'état de la musique aujourd'hui et un œil embryonnaire recréé à partir de cellules souches.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

DarwinTunes ou l’évolution de la musique par la sélection naturelle

Si la nature évolue selon les règles décrites par Darwin, qu’en est-il de la culture ? Des auditeurs peuvent-ils exercer une pression sélective pour transformer génération après génération une cacophonie en une mélodie audible ? La réponse est oui… et c’est DarwinTunes qui nous le prouve !

C’est un fait indéniable : la musique évolue dans le temps. Les opéras de Mozart qui étaient à la mode fin XVIIIe siècle ne sont pas diffusés en boîte de nuit. Les techniques, les mélodies se sont transformées depuis l’époque classique mais à allure progressive. Dès qu’un courant musical commence à s’imposer, les compositeurs partent alors dans une direction différente pour créer quelque chose de nouveau et d’innovant à partir de ce qui est préexistant.

Lire la suite dans Futura Sciences

Un oeil embryonnaire conçu in vitro à partir de cellules souches

Des chercheurs ont réussi à recréer en laboratoire des cupules optiques, des yeux à l'état embryonnaire, à partir de cellules souches. La performance a été réalisée sans influence extérieure, laissant supposer que les cellules possèdent les capacités intrinsèques pour former l’organe. Disposant d’un tel tissu, les scientifiques espèrent réparer les yeux endommagés.

Peut-on envisager la médecine du futur sans les cellules souches ? Difficilement, tant elles nous promettent des avancées considérables dans la régénération d’organes et de tissus défaillants ou lésés. Dernière découverte en date : l’annonce dans un quotidien japonais de la conception in vitro d’un foie humain miniature mais fonctionnel.

Lire la suite dans Futura Sciences

Obésité : l’humanité pèse 287 millions de tonnes, dont 18,5 d'excédent

Lorsqu’on veut déterminer l’empreinte écologique d’une espèce sur son environnement, il ne faut pas considérer uniquement le nombre de bouches à nourrir… Il faut surtout prendre en compte les besoins énergétiques et se focaliser sur la masse. L’ensemble des adultes humains pèsent 287 millions de tonnes, avec un excédent 18,5 millions de tonnes.

De plus en plus nombreux et de plus en lourds. L’humanité ne cesse de croître en nombre et en poids. Nous sommes aujourd’hui plus de 7 milliards d’Hommes sur Terre alors qu’il n’y en avait qu’un milliard il y a encore deux siècles. D’après les estimations, nous devrions atteindre les 8 milliards d’humains vers 2030 et les 9 milliards aux alentours de 2050.

Lire la suite dans Futura Sciences


Les bactéries intestinales régulent les taux de l’hormone de l’humeur

Les bactéries de la flore intestinale agiraient sur le système nerveux central et réguleraient les taux de sérotonine, une hormone impliquée dans l’humeur. À première vue, le lien ne paraît pas évident, pourtant une nouvelle étude démontre que des animaux privés de microbiote intestinal connaissent des troubles de l’anxiété.

L’union fait la force. Et si les milliards de bactéries qui colonisent notre tractus digestif profitent des aliments qu’on leur apporte, elles aussi nous seraient bénéfiques et à plus d’un titre. Elles nous aident à digérer et dans le cas où elles sont trop efficaces contribuent à nous faire grossir, mais, plus étonnant, elles nous préservent des allergies.

Lire la suite dans Futura Sciences

Bientôt des implants vampires dans le cerveau ?

Qu’est-ce qui pourrait fournir de l’énergie à l’œil bionique de Steve Austin ou aux implants des cerveaux amplifiés des personnages de Ghost in the Shell ? Le glucose du liquide cérébrospinal, vient de répondre une équipe de chercheurs du MIT qui a mis au point une minipile à combustible utilisant ce sucre.

À l’époque où la Nasa commençait à développer son programme spatial pour atteindre la Lune, plusieurs chercheurs avaient fait une remarque simple : le corps humain n’est pas très adapté à la conquête spatiale. Déjà, dans son fameux essai écrit en 1929, The World, the Flesh and the Devil, le grand cristallographe John Desmond Bernal développait nombre d’idées sur les avantages qu’auraient des cyborgs pour la conquête de l’espace.

Lire la suite dans Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !