"A vies contraires" : une comédie moderne et légère sur fond de drames privés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"A vies contraires" : une comédie moderne et légère sur fond de drames privés
©DR

Atlanti-culture

"A vies contraires" : une comédie moderne et légère sur fond de drames privés

Cette pièce de théâtre de et avec Julien Roullé-Neuville renouvelle le style du vaudeville. C'est l'histoire de Julie et Arno qui viennent de rompre. A lors qu'il est en train de préparer son déménagement un couple d'amis débarquent à l’improviste, après une longue route. Couple qui a un "petit service" à lui demander. S'en suivent des péripéties à se tordre de rire.

Véronique Guionin

Véronique Guionin

Véronique Guionin est chroniqueuse pour Culture-Tops.
Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

L'auteur

Julien Roullé-Neuville est à la fois auteur et acteur de cette comédie sentimentale. 

Thème

Une jeune femme, Sophie, quitte brutalement son compagnon. Celui-ci, le soir même, reçoit la visite du couple de leurs meilleurs amis mariés depuis 15 ans et qui vient, soit disant à l'improviste, lui demander un "petit" service.... S'ensuivent des malentendus et des péripéties, quand Sophie revient vers celui qu'elle a abandonné...

Points forts

1- On s'amuse de bout en bout et la pièce tient bien grâce à une progression de "l'intrigue" qui mène la comédie vers le vaudeville truculent. Sur fond des aventures sentimentales et sexuelles de quatre quadras, l'auteur joue une variation sans L'humour pétillant et réaliste de Julien Roullé-Neuville rend irrésistibles des dialogues entre amis (même lorsqu'on frise le drame), chacun s'exprimant sans retenue (et parfois sans égards). On sent le vécu et la part est faite belle aux deux hommes qui pensent tout haut. C'est aussi instructif dans la complexité des approches que délicieusement terrifiant. Les femmes ? Elles veulent être comprises (même sans ou à demi-mots) et revendiquent. Qui mène le jeu ?
Comment gérer l'imbroglio des perceptions, souhaits contrariés, peurs et silences meurtriers ou amertumes rentrées ? Les avis contraires révèlent la fragilité des couples et si la vérité des relations va libérer les uns, qu'en sera-t-il des autres ?
L'auteur s'en donne à cœur joie et nous entraîne dans une réflexion profonde sur l'amitié, ses exigences et ses limites.

2- Les deux amis, Arno (Alexandre Texier) et Daniel (Julien Roullé-Neuville), portent la pièce et tout comme la sensuelle et pétillante Sophie (Céline Petit), s'amusent. Leur liberté de jeu nous entraîne dans une jubilatoire interprétation de deux caractères masculins opposés. La gouaille assurée et la désinvolture de l'un répondent au manque d'assurance de l'autre. Tout semble les opposer et pourtant leur complicité est réelle. Jusqu'à quand ?

3- Une mise en scène qui ne craint pas de laisser la farce prendre par moments le dessus mais sans jamais tomber dans le vulgaire. Arno, frôlant la crise de nerf, reçoit le contenu d'une carafe d'eau sur le crâne et nous assistons à une relation sexuelle burlesque à l'abri d'un châle... 

Points faibles

Le jeu de Julie, la compagne d'Arno, n'est pas convainquant; et elle semble bien peu émue par son drame personnel.

En deux mots ...

La petite salle des Variétés se prête par sa taille à la proximité acteurs- spectateurs. Le courant passe immédiatement. Le public est conquis. Heureusement que le théâtre est là pour obliger au recul et à l'auto-dérision ! Une belle légèreté teintée de cynisme dans l'approche des couples de 40 ans d'aujourd'hui; et une réflexion lucide sur l'amitié. Succès mérité. 

Recommandation

Excellent

Petit théâtre des Variétés
7 Bd Montmartre
75002 Paris
Tél. : 0142330292

http://www.theatredesvarietes.fr

 

Cet article a déjà été publié sur Culture-Tops

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !