Une personne sur cinq en France ne répond pas au téléphone ou filtre les appels | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
WhatsApp ou Messenger permettent une communication plus aisée à l'écrit.
WhatsApp ou Messenger permettent une communication plus aisée à l'écrit.
©Indranil MUKHERJEE / AFP

Smartphone

Une personne sur cinq en France ne répond pas au téléphone ou filtre les appels

Selon une étude de l'INSEE, 20,2%, des Français interrogés filtrent ou refusent systématiquement un appel.

Selon une nouvelle étude de l’Insee, plus de 99% de la population française âgée de 15 ans et plus est en possession d'un téléphone, fixe ou portable. 95% ont un téléphone mobile et 77% un smartphone. 

Malgré l’importance des nouvelles technologies et de ces outils dans nos vies, de plus en plus de personnes refusent de répondre lorsque quelqu'un tente de les joindre. Selon les données de cette étude de l’Insee et d'après des informations du Parisien, 17% des possesseurs de téléphones fixes assurent ne jamais répondre et 26% ne décrochent que lorsqu'ils connaissent le numéro.

Pour les détenteurs de mobiles, 2% ne décrochent jamais et 30% filtrent systématiquement les appels entrants.

Le taux de filtrage varie de manière conséquente avec l'âge. Il est en effet entre 17% et 21% pour les 15 et 74 ans, mais passe à 32% au-delà. En moyenne, sur l'ensemble des classes d'âge, 20,2%, soit un Français sur cinq, filtrent ou refusent systématiquement un appel.

Le filtrage ou le refus de décrocher est également plus présent chez les hommes (+28 points par rapport aux femmes), dans l’unité urbaine de Paris (+16 points par rapport à la province), chez les personnes de nationalité étrangère (31 points de plus) ainsi que parmi les personnes ne disposant pas d’accès à Internet à domicile (44 points en hausse).

D’après la rédaction du Parisien, les raisons de ce désintérêt pour la conversation téléphonique peut s’expliquer par l'arrivée des nouvelles technologies, notamment les applications pour smartphone comme WhatsApp ou Messenger, qui permettent une communication plus aisée à l'écrit.

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !