Un chirurgien italien prévoit de réaliser une greffe totale de tête en 2016 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Le docteur Canavero s'est inspiré de plusieurs expériences réalisées il y a 40 ans par le neurologue américain Robert White.
Le docteur Canavero s'est inspiré de plusieurs expériences réalisées il y a 40 ans par le neurologue américain Robert White.
©

Roulette russe

Un chirurgien italien prévoit de réaliser une greffe totale de tête en 2016

Le docteur Sergio Canavero affirme avoir mis au point une procédure nommée "Heaven", qui mobilisera 150 infirmiers et docteurs.

Valeri Spiridonov pourrait être le premier patient dont la tête sera entièrement greffée sur un nouveau corps. Atteint par le syndrome de Werdnig-Hoffman, une maladie extrêmement rare qui provoque la dégénérescence des muscles, ce Russe âgé de trente ans se sent prêt pour cette opération inédite et très risquée.

"Ma décision est sans appel, je n'ai pas l'intention de changer d'avis (...) Si je ne tente pas ma chance, ajoute-t-il, mon avenir sera très triste. Mon état empire chaque année" a-t-il affirmé auprès du quotidien britannique Daily Mail, qui chiffre le coût de cette opération à 7,5 millions de dollars. 

D'après Sergio Canavero, un neurochirurgien italien largement controversé qui prévoit de réaliser la greffe en 2016, cette entreprise ne relève pas de l'impossible. Il estime déjà disposer de toutes les techniques indispensables à la bonne réalisation d'une telle prouesse. Ce sulfureux chirurgien affirme avoir mis au point une procédure nommée "Heaven", qui mobilisera 150 infirmiers et docteurs. 

Le docteur Canavero a récemment expliqué à la revue Surgical Neurology International qu'il s'est inspiré de plusieurs expériences réalisées il y a 40 ans par le neurologue américain Robert White. En 1971, ce dernier était parvenu à transplanter la tête d'un singe sur un autre singe qui avait pu survivre neuf jours avant de s'éteindre. 

Lu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !