Stéphane Guillon pense que l'attaque de Cyril Hanouna a été "téléguidée" par Vincent Bolloré | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Stéphane Guillon pense que l'attaque de Cyril Hanouna a été "téléguidée" par Vincent Bolloré
©DR

Commanditaire

Stéphane Guillon pense que l'attaque de Cyril Hanouna a été "téléguidée" par Vincent Bolloré

"C'est l'escalade et puis il y a des choses que je ne peux pas vous dire ici, mais à un moment donné..." a lâché l'humoriste sur le plateau d'"Actuality".

C’est une véritable guerre médiatique que se livre Stéphane Guillon et Cyril Hanouna depuis quelques jours. Un conflit qui a débuté lorsque l’animateur de "Touche pas à mon poste" a révélé le salaire de l'humoriste dans son émission, avant une véritable escalade. Invité sur le plateau d'"Actuality", Stéphane Guillon est revenu sur ces escarmouches.

"C'est pas le fait de gagner cet argent-là qui me déplaît, la délation me déplaît", souligne-t-il. "Ça me rappelle des périodes de l'histoire de France qui ne sont vraiment pas terribles. Je dis que si moi j'ai envie de dévoiler mon salaire, je le fais, c'est ma liberté à moi. Et je le ferais avec des explications, je ne vais pas balancer un chiffre de façon brutale en le comparant avec ce que gagnent les animateurs du service public. Moi j'ai très longtemps travaillé sur le service public, et je gagnais 150 à 200 euros par chronique, je sais ce que c'est".

Pour l'humoriste au ton souvent très politisé, ces attaques de l’animateur ne seraient pas venues de nulle part. "J'allais tranquillement monter sur scène et on me dit 'Hanouna vient de balancer ton salaire'", lâche-t-il. "Moi je me défends par une petite vidéo humoristique... Après malheureusement c'est l'escalade et puis il y a des choses que je ne peux pas vous dire ici, mais à un moment donné... La chronologie des faits est toujours extrêmement intéressante. Je suis chez vos confrères de 'C à vous', et je donne mon avis sur monsieur Bolloré. Bon, cet avis déplaît, trois jours après monsieur Hanouna organise mon licenciement sur son plateau en disant 'faut-il virer Stéphane Guillon ?' et en balançant mon salaire. Donc c'est évidemment téléguidé".

Lu sur Le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !