La puissance d’un coup de poing serait davantage liée à la force cérébrale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La différence entre un expert et un novice en karaté est liée au développement de la matière blanche de son cerveau.
La différence entre un expert et un novice en karaté est liée au développement de la matière blanche de son cerveau.
©Flickr/IsaacMao

K.O.

La puissance d’un coup de poing serait davantage liée à la force cérébrale

Ce sont des scientifiques britanniques qui sont arrivés à cette conclusion.

Rien dans la tête, tout dans les bras ? Pas sûr. A en croire une étude réalisée par des scientifiques de l’Imperial college et du University College à Londres, notre cerveau déterminerait notre force de frappe.

L’étude a été réalisée sur des karatékas, montrent que c'est en fait la capacité à coordonner ses mouvements et la rapidité qui fait la différence entre un novice et un expert.

"Les ceintures noires de karaté étaient davantage capables de coordonner leurs coups de façon répétitive. Une coordination dont les novices ne sont pas capables. Nous pensons que cette capacité est due à l’accord de connections nerveuses dans le cervelet", explique Ed Roberts de l’Imperial College de Londres.  

Le cerveau contient deux types de tissus, la matière grise et la matière blanche. Les régions qui contrôlent le mouvement sont composées de matière blanche. Ce qui fait un bon karatéka, c'est sa matière blanche !

Lu sur BBC News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !