Pour Macron, le programme n'est pas "le coeur" d'une campagne électorale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pour Macron, le programme n'est pas "le coeur" d'une campagne électorale
©AFP

Point de détail

Pour Macron, le programme n'est pas "le coeur" d'une campagne électorale

L'ancien ministre de l'Économie, à qui ses adversaires reprochent le flou de son programme, affirme dans le JDD que "c'est une erreur de penser que le programme est le cœur" d'une campagne électorale.

"La politique, c'est mystique". Le candidat d'En Marche!, Emmanuel Macron, s'est confié au JDD sur son charisme, le lien qu'il veut établir avec les électeurs et sa propre mystique, ce dimanche. Alors que son programme n'est toujours pas finalisé à trois mois de la présidentielle, l'ex ministre de l'Economie déclare que "c’est une erreur de penser que le programme est le cœur d’une campagne. Les médias passent du commentaire d’un point de détail mineur du programme aux pires polémiques, et ainsi de suite."

Pour lui,  "la politique, c'est un style (...), c'est une magie. Il faut définir le cœur de ce qu'on veut porter". Le candidat d'En marche! assume : ""La dimension christique, je ne la renie pas ; je ne la revendique pas. Je ne cherche pas à être un prédicateur christique."

Sur son charisme, il philosophe : "Comment se construit le pouvoir charismatique ? C’est un mélange de choses sensibles et de choses intellectuelles. J’ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s’ancrer dans de l’immanence complète, de la matérialité. Je ne crois pas à la transcendance éthérée. Il faut tresser les deux, l’intelligence et la spiritualité." 

Interrogé lui aussi dans le JDD, son conseiller Jean Pisani-Ferry a rappelé le calendrier prévu pour dévoiler son programme : "Début mars, il récapitulera ses propositions et les grands engagements sur lesquels il investira le capital politique conféré par l'élection." Plus de 400 experts, "acteurs du secteur, technocrates ou experts indépendants", regroupés dans une trentaine de groupes, travaillent sur ce programme, précise Pisani-Ferry.

Lu dans Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !