Les Etats-Unis et la Finlande ont commencé à boycotter la vodka russe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Des bouteilles d'alcool sont mises en vente dans un supermarché de Moscou le 24 avril 2020.
Des bouteilles d'alcool sont mises en vente dans un supermarché de Moscou le 24 avril 2020.
©KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

Guerre commerciale

Les Etats-Unis et la Finlande ont commencé à boycotter la vodka russe

La guerre commerciale qui oppose la Russie à l'Occident vise désormais la vodka russe qui ne sera plus vendue en Finlande. Plusieurs Etats américains décident aussi de boycotter la vodka.

Alors que les sanctions économiques contre la Russie se poursuivent, l'entreprise publique finlandaise qui gère le monopole de la vente au détail des boissons alcoolisées a annoncé lundi avoir retiré toutes les boissons russes de ses rayons. La vodka est donc concernée.

« Alko, en tant qu'opérateur responsable, suspendra la vente des produits russes de sa gamme en magasin et en ligne le lundi 28 février », a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

La disparition de la vodka s'étend aussi aux Etats-Unis où les gouverneurs de l'Ohio, du New Hampshire, de la Pennsylvanie et de l'Utah ont déjà annoncé le retrait des alcools russes des magasins d'Etat.

Cette mesure symbolique a été annoncée en soutien aux Ukrainiens.

En France, la majeure partie des marques de vodka vendues ne sont pas originaires de Russie, selon des informations de BFMTV. Le leader Poliakov appartient en effet au groupe français La Martiniquaise tandis que la deuxième marque la plus vendue, Sobieski, appartient à Brizard Wine & Spirits. Absolut est la marque du suédois Vin & Sprit.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !