L'île Macquarie, a 1500 kilomètres du sud de l'Australie, va être rendue à la nature sauvage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'île Macquarie, a 1500 kilomètres du sud de l'Australie, va être rendue à la nature sauvage
©Hullwarren / Wikimedia Commons

Eden

L'île Macquarie, a 1500 kilomètres du sud de l'Australie, va être rendue à la nature sauvage

L'île est classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, et va de nouveau être vierge de présence humaine.

L'île Macquarie est un joyau de la nature. Cette île de 34km de long et 5,5 de large se situe à 1500 km au sud de la Tasmanie, au plus profond de l'Océan pacifique, à peu près à mi-chemin entre l'Australie et l'Antarctique. L'île, classée au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1997, a, comme les Galapagos par exemple, son propre écosystème unique. Et aujourd'hui, l'Australie a décidé de la rendre à la nature, et d'y abandonner toute présence. 

De nombreuses raisons sont avancées, principalement pratiques : les infrastructures vieillissent, leur remise en état coûterait trop cher et les risques de pollution seraient trop importants. Mais "le retrait de la présence permanente sera une mesure supplémentaire pour minimiser l'impact humain sur l'île", rajoute la Division antarctique d'Australie. En effet, l'écosystème a été profondément modifié par 200 ans de présence humaine sur l'île, découverte en 1810, et l'écosystème commence à peine à se remettre. 

Si les scientifiques sont déçus par cette évolution, les missions ponctuelles seront toujours possibles, et six "cabanes" resteront sur l'île pour les accueillir. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !