Google : et maintenant la livraison de colis par drone | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Les drone de Google pourraient être en service d'ici deux ans
Les drone de Google pourraient être en service d'ici deux ans
©Reuters

C'est à l'étude

Google : et maintenant la livraison de colis par drone

Le géant du web a annoncé jeudi avoir expérimenté à plusieurs reprise ce type de service courant août en Australie.

Google a un nouveau projet fou. Après Google Earth, Google Agenda, Drive, Google +, après la plateforme de vidéo YouTube, le moteur de recherches, le service d'email Gmail ou le système d'exploitation Android, la firme de Mountain View va ajouter une nouvelle corde à son arc. En effet, le géant du web a annoncé jeudi expérimenter un service de livraisons par drones.

Précisément, cela fait deux ans que les ingénieurs de Google se penchent sur ce programme baptisé le "Project Wing". Une batterie de tests a  été menée en Australie durant le mois d'eau et ils ont été couronnés de succès.  Le géant du web ayant en effet réussi à faire voler des drones qui ont livré des bonbons, de l'eau, des médicaments et de la nourriture pour chien à deux fermiers de Queensland. Cependant, dans une interview au Parisien, Astro Teller, le responsable des projets chez "Google X" (la branche vouée aux projets innovants, ndlr) évoque un délai de "deux ans" pour pouvoir "réaliser un test grandeur nature" de ces drones dans une ville de taille moyenne.

Toujours dans Le Parisien, il décrit le drone en question: "Imaginez cet appareil comme un grand triangle muni de quatre propulseurs mobiles. Il décolle à la verticale comme un hélicoptère puis ses moteurs s’inclinent et il vole comme un avion, rapidement et en consommant peu. Une fois arrivé à destination, il livre ses marchandises dans une boîte au bout d’un câble, tandis qu’il reste en l’air".

A noter qu'en décembre dernier, Jeff Bezos, le patron d'Amazon, avait dévoilé un  projet du même genre en affirmant qu'il serait prêt à entrer en service dès 2015 si les autorités américaines l'autorisaient. Amazon avait ainsi précisé être capable de faire voler des drones à plus de 80 km/h tout en portant jusqu'à 2,2 kg de marchandises.

lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !