En retrait des médias depuis son agression, Kim Kardashian "ne va pas bien" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
En retrait des médias depuis son agression, Kim Kardashian "ne va pas bien"
©REUTERS/Gus Ruelas

Traumatisme

En retrait des médias depuis son agression, Kim Kardashian "ne va pas bien"

Sa soeur Khloé a levé le voile sur l'état d'esprit de la star depuis son agression.

Kim Kardashian "ne va pas si bien que ça" depuis son agression. C'est ce qu'a raconté Khloé Kardashian, invitée au talk show d'Ellen DeGeneres pour donner au public des nouvelles de la star de télé-réalité, qui s'est mise en retrait des médias depuis son agression traumatisante à Paris. 

"Je veux dire, elle ne va pas si bien que ça. Ce qui lui est arrivé est incroyablement traumatisant, mais notre famille est très rapprochée et formidable et on s'en sortira ensemble, et on apprécie vraiment l'amour et le soutien des gens, et ça prendra du temps", a expliqué Khloé. 

Expliquant la décision de la famille de prendre du retrait, Khloé a rajouté "Hé bien, je pense que c'est un coup de semonce, qui pousse à faire beaucoup d'ajustements dans sa vie." Pour elle, Kim n'est pas encore prête à "dépasser" la "terreur émotionnelle qu'elle a vécu". Pour elle, c'est une bonne idée que la famille "se mette un peu en retrait" de son habitude de partager chaque moment de sa vie. On se souvient que, selon la presse, les agresseurs avaient exigé que Kim leur donne l'énorme bague en diamant qu'elle avait exhibé sur Instagram peu avant. 

Le comédien Kevin Hart, qui était co-animateur de l'émission avec Ellen DeGeneres pour la journée, a commenté "c'est ce qui est génial avec la famille Kardashian, c'est que vous restez toujours unis." 

Lu sur le Daily Beast

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !