Emmanuel Macron va inaugurer le musée Dreyfus dans la maison d'Emile Zola | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Une reproducton de la Une de l'Aurore du 13 janvier 1898, publiée sous le titre "J'accuse", avec la vibrante défense du capitaine Alfred Dreyfus par Emile Zola.
Une reproducton de la Une de l'Aurore du 13 janvier 1898, publiée sous le titre "J'accuse", avec la vibrante défense du capitaine Alfred Dreyfus par Emile Zola.
©AFP

Mémoire

Emmanuel Macron va inaugurer le musée Dreyfus dans la maison d'Emile Zola

Le musée Dreyfus va ouvrir au public le 28 octobre à Médan dans les Yvelines. Ce site va perpétuer le souvenir d'Emile Zola et de l'affaire Dreyfus. Le capitaine Dreyfus avait été réhabilité en 1906, après une machination judiciaire.

Emmanuel Macron va se rendre le mardi 26 octobre à Médan dans les Yvelines pour inaugurer un musée consacré à l'affaire Dreyfus. Ce lieu est installé au cœur de la maison d'Emile Zola, défenseur d'Alfred Dreyfus et père du célèbre « J'accuse », publié dans L'Aurore.

Ce lieu de mémoire va ouvrir ses portes au public le 28 octobre. Ce site doit permettre de perpétuer le souvenir d'Emile Zola et de l'affaire Dreyfus, victime d'une machination judiciaire  et d'attaques antisémités en 1894. Le capitaine Alfred Dreyfus avait été réhabilité en 1906.

Ce musée réunit plus de 500 documents (des objets, des manuscrits, des photographies, des brochures ou des affiches) destinés à perpétuer la mémoire de l'affaire Dreyfus.

Ce jeudi, la maison Zola va également ouvrir à nouveau. Cette villa a été restaurée après dix ans de travaux.

La création de ce musée et la restauration de la villa ont été principalement financés par l'homme d'affaires Pierre Bergé ainsi que la Fondation pour la mémoire de la Shoah et la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah).

Ce musée recevra notamment des élèves de l’Education nationale et leurs enseignants pour aborder les questions de « l'antisémitisme, du racisme et de l'exclusion, du fonctionnement de la justice, du rôle des médias et des réseaux sociaux, de la place des intellectuels en démocratie », selon les précisions de Louis Gautier, président de l'association Maison Zola-Musée Dreyfus, auprès de la rédaction du Parisien.

France Info - Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !