Dennis Thomas, cofondateur de Kool & the Gang, est décédé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Dennis Thomas en 2016.
Dennis Thomas en 2016.
©Mychal Watts / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Disparition

Dennis Thomas, cofondateur de Kool & the Gang, est décédé

La légende du soul-funk avait 70 ans.

Dennis "Dee Tee" Thomas, membre fondateur du groupe soul-funk Kool & the Gang, connu pour des tubes tels que "Celebration" et "Get Down on It", est décédé ce samedi 7 août (Etats-Unis). Il "est décédé paisiblement dans son sommeil à l'âge de 70 ans dans le New Jersey", indiquent ses partenaires sur la page Facebook de Kool and the gang.

Saxophoniste alto, flûtiste et percussionniste, Dennis Thomas faisait office de maître de cérémonie lors des spectacles de Kool and the Gang. Sa dernière apparition avec le groupe a eu lieu le 4 juillet au Hollywood Bowl de Los Angeles. "Membre original de Kool and the Gang, Dennis était connu comme la quintessence du mec cool, apprécié pour ses vêtements et chapeaux branchés, et son comportement décontracté", lui rendent hommage ses partenaires 

Né le 9 février 1951 à Orlando, en Floride, Dennis Thomas était connu pour son prologue sur le tube du groupe de 1971, "Who's Gonna Take the Weight".

Groupe phare des années 1970 et 1980, inspirant divers courants musicaux qui suivent, comme le rap et R'n'B en particulier, le groupe a vendu plus de 70 millions d'albums dans le monde. Ses titres les plus connus sont Ladies' Night (1979), Celebration (1980), Get Down on It (1981), Let's Go Dancing (Ooh, La, La, La) (1982), ou encore Fresh (1984).  Le groupe a remporté deux Grammy Awards et sept American Music Awards. Ils ont été récompensés en 2014 par un Soul Train Lifetime Achievement Award.

Les autres fondateurs du groupe sont les frères Ronald et Robert Bell, ainsi que Spike Mickens, Ricky Westfield, George Brown et Charles Smith.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !