Daft Punk adresse un message aux fans sur les réseaux sociaux, un an après la séparation du groupe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Les membres du groupe Daft Punk sur le tapis rouge des 56e Grammy Awards au Staples Center de Los Angeles, en janvier 2014.
Les membres du groupe Daft Punk sur le tapis rouge des 56e Grammy Awards au Staples Center de Los Angeles, en janvier 2014.
©ROBYN BECK / AFP

« One More Time »

Daft Punk adresse un message aux fans sur les réseaux sociaux, un an après la séparation du groupe

Mardi soir, Daft Punk a réactivé ses comptes sur les réseaux sociaux et a diffusé sur Twitch un concert de 1997.

Les réseaux sociaux et les mélomanes ont pu revivre les plus belles heures de la « french touch » avec une touche de nostalgie dans la soirée de mardi. Daft Punk a officiellement lancé une chaîne sur Twitch et publié une vidéo d'un de leurs anciens concerts, en 1997. Les membres du groupe de musique électronique français, célèbres à travers le monde entier, se sont séparés officiellement il y a tout juste un an (le 22 février 2021).

Les Daft Punk ont aussi réactivé leurs comptes Instagram et Twitter. Même s’il ne s’agit pas d’une reformation officielle, ce retour sur les réseaux sociaux est un joli cadeau pour les fans du groupe.

Daft Punk a donc proposé à ses fans mardi soir un live inédit en streaming sur Twitch, selon des informations de France Info. Ce concert, cet set musical avait été filmé au Mayan Theater en 1997 à Los Angeles. A l’époque, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem Christo, apparaissaient sans casques.

Ce concert a été exhumé ce mardi sur Twitch par les Daft Punk à l’occasion de la sortie d’un coffret pour fêter les 25 ans de leur premier album, « Homework ».

Cette édition anniversaire contient des remixes de DJ Sneak, Motorbass, Slam, Kenlou, I:Cube, Roger Sanchez et Junior Sanchez, sortis à l'époque, en 1997. Certains de ces remixes n'étaient pas disponibles jusqu'ici sur les plateformes d'écoute.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !