Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Après avoir reçu les insignes de Commandeur de la Légion d’honneur vendredi 19 mars, Michel Sardou a appris qu’il était cas contact de la ministre de la Culture dans la presse
©PIERRE VERDY / AFP

Culture

Coronavirus : Michel Sardou a appris qu’il était cas contact de Roselyne Bachelot dans la presse

Après avoir reçu les insignes de Commandeur de la Légion d’honneur vendredi 19 mars, Michel Sardou a appris qu’il était cas contact de la ministre de la Culture dans la presse. Roselyne Bachelot a annoncé avoir été testée positive au coronavirus.

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a récemment été testée positive à la Covid-19. Le chanteur et acteur de théâtre Michel Sardou figure parmi les cas contact de la ministre de la Culture. Michel Sardou s’était vu remettre les insignes de Commandeur de la Légion d’honneur la veille, par Roselyne Bachelot, selon des informations de BFMTV. Le chanteur âgé de 74 ans a déclaré avoir appris la nouvelle « par les journaux ».

Il s’est confié avec ironie dans les colonnes du Parisien :

« On m’a refilé cette saloperie en même temps que le titre de commandeur. Je suis commandeur Covid. Je m’étais dit : « J’ai l’honneur de recevoir cette décoration qui me fait très plaisir… Ce serait trop bête de ne pas la prendre… » Et je tombe là-dessus ».

Lors de la cérémonie de remise des insignes, Michel Sardou a expliqué qu’il n’était venu qu’avec son épouse et une amie tandis que la ministre de la Culture était accompagnée de deux collaborateurs. Michel Sardou a précisé les circonstances de la cérémonie auprès de la rédaction du Parisien :

« Ça s’est passé très vite, elle m’a fait un charmant petit discours, elle m’a remis le ruban, on a bu un verre de champagne et je suis parti. Ça a dû durer vingt minutes en tout ».

Michel Sardou doit se faire tester ce mercredi 24 mars.

Le chanteur Michel Sardou a été interviewé par Bruce Toussaint ce lundi 22 mars sur BFMTV.

Ouest-France - BFMTV - Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !