Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
L'ancien président Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni-Sarkozy avant une audience dans son procès pour corruption le 9 décembre 2020 au palais de justice de Paris.
©Martin BUREAU / AFP

"Acharnement insensé"

Condamnation de Nicolas Sarkozy dans l'affaire des écoutes : Carla Bruni soutient son mari et affirme que "la vérité fera jour"

Quelques heures après le verdict de l'affaire des écoutes et la condamnation de Nicolas Sarkozy à trois ans de prison dont un an ferme pour trafic d’influence et corruption, Carla Bruni a tenu à soutenir son mari en publiant un message sur les réseaux sociaux.

Ce lundi 1er mars, Nicolas Sarkozy a été condamné à trois ans de prison dont un an ferme dans l'affaire des écoutes. L'ancien chef de l’Etat a été déclaré coupable de corruption et de trafic d'influence. L'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, a décidé de faire appel de sa condamnation pour corruption.

Peu après l'annonce du verdict rendu par le tribunal correctionnel de Paris, Carla Bruni-Sarkozy a décidé de publier un message sur Instagram afin de soutenir son époux :

"Quel acharnement insensé mon amour @nicolassarkozy .... le combat continue, la vérité fera jour #injustice".

Ce message publié par Carla Bruni-Sarkozy est accompagné d’une photographie du couple.

Le 9 décembre dernier, Carla Bruni-Sarkozy s'était rendue au tribunal de Paris pour soutenir son époux et écouter les plaidoiries de la défense.

Nicolas Sarkozy et ses deux co-accusés, condamnés à la même peine, ont reçu des peines aménageables, et n'iront donc pas en prison. Thierry Herzog a par ailleurs été condamné pour violation du secret professionnel, et Gilbert Azibert de recel de violation du secret professionnel.

A lire aussi :  Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy est condamné à trois ans de prison dont un an ferme 

RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !