Alaska : 35 000 morses se réfugient sur la côte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Un morse
Un morse
©Reuters

Tous aux abris

Alaska : 35 000 morses se réfugient sur la côte

L'arrivée massive de ces mammifères marins serait une conséquence directe du réchauffement climatique.

Ras de marée de morses en Alaska. Les 189 habitants du petit village de pêcheur de Point Lay, situé sur la côte nord-ouest de l'Alaska, ont été rejoints par 35 000 autres mammifères. Ces morses sont venus se réfugiés sur la plage à cause de la fonte des glaces, conséquence du réchauffement climatique, selon l'Institut américain de géophysique.

Deux photos de cette vague de morses ont été prises lors du recensement aérien des mammifères marins de l'Arctique réalisé chaque année par l'agence américaine d'océanographique et atmosphérique. Selon Chadwick Jay, chercheur à l'Institut américain de géophysique, ce nombre anormal de morses échoués "est vraiment une conséquence du réchauffement climatique" et de la "diminution de la couche de glace" dans l'océan Arctique à la fin de l'été. Ces animaux vivant habituellement sur la banquise et pêchant en eaux profondes.

Selon le Centre américain de la neige et de la glace, la couverture glaciaire, au plus bas à la fin de l'été, s'étendait sur 5,02 millions de kilomètres carré, contre 14,91 millions à la mi-mars en période de pic glacier. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !