Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
©CHRISTOPHE SIMON / AFP

Seconde Guerre mondiale

"Eva Stories" : quand un compte Instagram raconte la vie d'une ado pendant la Shoah

Ce projet réalisé par un entrepreneur israélien Matti Kohavi, enfant des rescapés de l'Holocauste, a été soutenu par le Premier ministre Benyamin Netanyahou.

Pour faire connaître l’Holocauste aux jeunes d'aujourd'hui, accros aux nouveaux formats médiatiques, un milliardaire israélien Matti Kohavi et sa fille Maya, en partenariat avec l'agence Leo Burnett Israël, ont décidé de transformer un le journal intime d'une jeune fille juive en story Instagram. Après avoir longuement étudié de nombreux journaux intimes d'enfants ayant vécu pendant la Seconde Guerre mondiale, leur choix s'est arrêté sur celui de la jeune fille Eva Heyman, qui rêvait de devenir journaliste et a commencé à écrire son journal le 13 février 1944, à l’occasion de son 13e anniversaire. Née en 1931 à Oradea, en Roumanie, elle a été déportée de Westerbork à Terezín par le convoi XXIV/2, numéro 304, le 20 janvier 1944. Quelques mois plus tard, le train numéro 1204 la menait vers la mort, en prenant la direction d’Auschwitz.

En préparation de la Journée de commémoration de l’Holocauste, son journal intime sera adapté dans plus 50 Stories Instagram qui illustrent son quotidien. Toutes les 30 minutes, une publication apparaîtra sur le compte @eva.stories, comme si la jeune fille avait eu un smartphone et des réseaux sociaux. Le compte a déjà près de 60.000 abonnés. Lundi 29 avril, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a approuvé le projet, appelant les gens, via son compte Twitter, à suivre ce beau projet.

The Washington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !