Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran France Info / DR
Adrien Quatennens, le député La France Insoumise du Nord, était l'invité politique de France Info en ce mardi 20 juillet 2021.

Espionnage

Projet Pegasus : « Si tout cela est vérifié, James Bond peut aller se rhabiller », selon Adrien Quatennens

Adrien Quatennens, le député La France Insoumise du Nord, était l'invité politique de France Info en ce mardi 20 juillet 2021. Il a notamment été interrogé sur les révélations du scandale lié au projet Pegasus, un vaste système d’écoutes de personnalités, de journalistes et d’hommes politiques via un logiciel espion.

Adrien Quatennens, le député La France insoumise du Nord, était invité dans la matinale de France Info ce 20 juillet 2021. Ila notamment été interrogé sur la crise sanitaire et sur le scandale et sur les révélations liées au projet Pegasus. Selon l'enquête menée par Forbidden Stories et ses partenaires, de nombreux États utiliseraient le logiciel espion Pegasus pour surveiller des militants, des journalistes ou encore des politiques.

Le parquet de Paris a annoncé ce mardi 20 juillet avoir ouvert une enquête, après la plainte déposée par deux journalistes et Mediapart suite aux révélations entourant le logiciel Pegasus, conçu par l’entreprise israélienne NSO Group. Selon une enquête d'un consortium international, Lenaïg Bredoux, journaliste à Mediapart et Edwy Plenel, son fondateur, ont été ciblés par les services de renseignement du Maroc grâce au logiciel israélien Pegasus. Mediapart a annoncé lundi avoir déposé plainte.

Cette enquête a été ouverte pour une liste de dix infractions dont « atteinte à la vie privée », « interception de correspondance », « accès frauduleux » à un système informatique et « association de malfaiIteurs ».

Interrogé sur cette affaire au micro de France Info, le député La France Insoumise du Nord, Adrien Quatennens, a dénoncé ces pratiques :

« C'est un scandale absolu, c'est de l'espionnage massif, si tout cela est vérifié, James Bond peut aller se rhabiller ! (…) N'en restons pas là : est-ce qu'on va demander, oui ou non, des explications à cette société sur le fait de savoir si elle vérifie correctement comment ses utilisateurs et ses clients utilisent ce logiciel ? ».

Adrien Quatennens s'est également interrogé sur le rôle de la France :

« Je pose la question de savoir si le gouvernement français était au courant ou non, non seulement de l'existence de cette solution informatique, mais cela, a priori, il n'y a pas de raison d'en douter, tout le monde était au courant de son existence, mais aussi des défaillances graves qui ont été révélées ».

L'Etat français n'a pas acheté le logiciel d'espionnage en question, mais « était-on au courant que certains compatriotes parmi lesquels des journalistes, des avocats, des politiques étaient espionnés ? », s’est demandé le député de La France insoumise.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !