Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube

Visage humain

Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients

Un chef d’entreprise à la tête d’une imprimerie indienne a eu l'idée de fabriquer des masques avec la photographie du visage des clients, afin qu'ils puissent conserver leur apparence physique, tout en portant ces masques "originaux". Cette entreprise croule depuis sous les demandes et rencontre un franc succès.

Face au Covid-19, le port du masque est toujours obligatoire en Inde. 

Cette imprimerie de l'Etat du Kerala est dirigée par Binesh G. Paul. Il a eu l'idée de fabriquer des masques avec des images haute définition du visage des clients.

Binesh G. Paul, qui dirige un studio de photographies numériques depuis 10 ans, a eu cette idée originale lors d'une visite dans un commerce lorsque le propriétaire ne l'a pas reconnu avec son masque. Il a alors eu l’idée d’imprimer son visage sur le masque. Ses proches ont adoré ce concept et lui ont conseillé de les vendre.

Cette entreprise, située à Ettumanoor, croule sous les demandes. Elle a déjà vendu 4.000 masques personnalisés et reçoit chaque jour de plus en plus de commandes. 

Pour fabriquer ces masques personnalisés, il utilise l'impression par sublimation thermique, une technique de reproduction par ordinateur qui utilise la chaleur pour transférer des colorants sur des matériaux tels que le carton, le papier, le tissu ou le plastique. Il utilise ainsi des photos haute résolution du client pour réaliser l'impression par sublimation et transférer l'image sur le masque en tissu blanc en le chauffant à 360 degrés pendant 40 secondes. La création d’un masque prendrait une vingtaine de minutes. 

Yahoo Actualités - News18 Virals

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !