Saura-t-on prévoir les éruptions volcaniques ? ; Égyptologie : des nouvelles d’Amenhotep IV et une momie inconnue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Un volcan dormant peut devenir actif en quelques années.
Un volcan dormant peut devenir actif en quelques années.
©Reuters

Atlantico sciences

Saura-t-on prévoir les éruptions volcaniques ? ; Égyptologie : des nouvelles d’Amenhotep IV et une momie inconnue

Et aussi : L'extrême en vidéo : un surprenant festival d'aurores boréales en 2013 ; Une puce neuromorphique inspirée des insectes ; Dossier : les peintures rupestres dans le centre de l'Inde.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Saura-t-on prévoir les éruptions volcaniques ?

Un volcan dormant peut devenir actif en quelques années, voire moins, sous l'effet d'une remontée de magma chaud plus profond, et cette évolution rapide se manifeste par des changements dans la chambre magmatique, lesquels sont détectables. Une équipe de volcanologues vient de présenter cette intéressante opportunité en étudiant le mont Hood, aux États-Unis.

Dans un volcan dormant, du magma reste confiné en profondeur, prêt à remonter vers la surface. Dans quel état est cette roche en fusion ? Solide ou liquide ? Et comment cet état change-t-il avant une éruption ? Doit-on imaginer un magma liquide et chaud se frayant un chemin vers le haut, ou bien un magma solide se trouve-t-il réchauffé suffisamment pour devenir mobile ?

Lire la suite sur futura-sciences

Égyptologie : des nouvelles d’Amenhotep IV et une momie inconnue

Découvertes en série en Égypte. Mises au jour à Louxor, des inscriptions sur une tombe conduiraient à revisiter les règnes d’Aménophis III et d’Aménophis IV, alias Amenhotep IV, mieux connu sous le nom d’Akhenaton. Juste à côté gisait la momie d’un homme de haut rang mort il y a 3.600 ans, installée dans un superbe sarcophage en bois peint. Auparavant, des squelettes, des statuettes et la momie d’une femme avaient été exhumés près du Caire.

Une nouvelle momie vient d’être découverte près de Louxor, à El-Assasif. C’est le secrétaire d’État aux antiquités, Mohamed Ibrahim, qui vient de l’annoncer en personne. Une équipe d’archéologues égyptiens et espagnols, qui avait exhumé l’an dernier le sarcophage d’un enfant de la XVIIe dynastie, explorait la tombe d’un trésorier au service de la reine Hatchepsout, qui régna lors de la XVIIIe dynastie. C’est au cours de ces fouilles que les scientifiques ont repéré un sarcophage en bois peint de deux mètres de long et de 42 cm de haut, très bien conservé. Le couvercle porte des représentations de plumes d’oiseaux. En revanche, deux autres sépultures voisines avaient, elles, été pillées.

Lire la suite sur futura-sciences

L'extrême en vidéo : un surprenant festival d'aurores boréales en 2013

Malgré un soleil plutôt paresseux en sa période de pic d’activité, le ciel boréal s’est une fois de plus illuminé durant l’année 2013. Un véritable festival de couleurs et de formes, aux airs mystiques, a envahi à plusieurs reprises le ciel sombre du nord de la Norvège. Pour cette semaine, L’extrême en vidéo se hisse à plus de 100 km d’altitude pour décrypter les mystères des aurores boréales de l’année 2013.

Du vert, du rouge, du violet, un cortège de lumières embrase le ciel de la Norvège pour le plaisir de nos yeux. L’année 2013, pic d’activité solaire, aura été belle pour les chasseurs d’aurores polaires. De la simple bande verte au rideau multicolore en passant par un effet miroir grandiose, une équipe de vidéastes norvégiens nous livre une superbe compilation des plus beaux phénomènes lumineux, survenus en été et en automne 2013 dans le nord de leur pays. En voici un extrait, que L’extrême en vidéodécrypte.

Lire la suite sur futura-sciences

Une puce neuromorphique inspirée des insectes

En s’inspirant du système nerveux des insectes, des scientifiques basés en Allemagne ont implanté un réseau neuronal sur une puce composée de neurones en silicium. Ils sont parvenus à réaliser un traitement des données en parallèle pour faire de l’analyse multivariée. Le professeur Michael Schmuker de l’université libre de Berlin a expliqué à Futura-Sciences tout l’intérêt de cette approche neuromorphique pour l’avenir de l’informatique.

Essayer de reproduire le fonctionnement du cerveau pour effectuer des tâches informatiques n’est pas nouveau. En créant des réseaux neuronaux artificiels, des programmes peuvent travailler en traitant les données en parallèle à la manière du cerveau humain. Mais ce type d’opérations nécessite une puissance de calcul colossale. Pour preuve, l’année dernière, une simulation de l’équivalent d’une seconde d’activité neuronale a mobilisé pendant 40 minutes les 83.000 processeurs (ou CPU) du supercalculateur K de Fujitsu.

Lire la suite sur futura-sciences

Dossier : les peintures rupestres dans le centre de l'Inde

Découvrez le dossier « Inde : découvrir l'art rupestre et tribal ». Dans le Madhya Pradesh, au centre de l’Inde, certains abris ornés de peintures rupestres servent encore de lieu de culte pour les tribus locales. Jean Clottes et Meenakshi Dubey-Pathak, auteurs de cette découverte, reviennent sur leur travail de terrain et les particularités de cet art pariétal.

Lire la suite sur futura-sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !