Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Des luminaires connectés Philips Hue.
©Philips

La Minute Tech

Pour un couvre-feu bien éclairé, voici comment bien choisir votre ampoule connectée

Les ampoules connectées sont de plus en plus présentes dans les foyers. Elles facilitent la vie quotidienne et peuvent s'adapter à des écosystèmes complets de produits connectés.

Jérôme Durel

Jérôme Durel

Jérôme Durel est journaliste et responsable éditorial pour le groupe Humanoid, éditeur de FrAndroid et Numerama. 

Voir la bio »

Atlantico : Les ampoules connectées se sont démocratisées. Avant toute chose, pouvez-vous rappeler ce qu'elles permettent ?

Jérôme Durel : La principale chose que la connexion à Internet permet est de les contrôler à distance, avec le téléphone, sans avoir besoin de passer par un interrupteur. Elles offrent aussi beaucoup de possibilités au niveau de la configuration, de l'intensité, parfois de la couleur, mais aussi en termes de mise en place de routines : on peut faire varier l'intensité en fonction de l'heure de la journée, par exemple.

On trouve deux grands types de modèles sur le marché : les ampoules blanches, qui varient en chaleur, et les ampoules colorées qui vont permettent de varier les éclairages.

L'offre est assez pléthorique, allant de Philips Hue à Ikea, en passant par de nombreuses marques chinoises. Même Lidl a lancé la sienne le 1er février. Permettent-elles toutes de faire la même chose ? Quel est l'intérêt de choisir une marque plutôt qu'une autre ?

Dans les grandes lignes, elles permettent de faire la même chose. Mais il y a des nuances en fonction des modèles, au niveau de la couleur, des fonctionnalités, et surtout au niveau de la lumière elle-même. Toutes ne sont pas égales : certaines ampoules émettent de la lumière de meilleure qualité, plus agréable à l'oeil.

En outre, les protocoles de connexion peuvent varier. Deux grandes technologies s'affrontent sur le marché aujourd'hui. Certaines ampoules – comme celles de Xiaomi - sont en Wifi, c'est-à-dire qu'elles embarquent une puce Wifi et se connectent au réseau de la maison. Elles sont souvent moins chères. D'autres ampoules, notamment chez Philips, utilisent le protocole Zigbee. Elles nécessitent un pont de connexion pour fonctionner. Concrètement, le pont est connecté au Wifi mais les ampoules, elles, sont connectées au pont via le protocole Zigbee. Cela rend l'installation plus compliquée, mais a un grand avantage : la consommation électrique est plus basse. Plutôt que d'avoir chaque ampoule connectée en Wifi, ce qui consomme beaucoup, elles sont connectées en Zigbee, un protocole bien plus économe.

Est-ce facile d'installer des ampoules connectées ?

Oui, il faut surtout penser à prendre des ampoules avec le bon culot – le plus fréquent est le E27. Il suffit ensuite de les visser à la place d'une ampoule classique. Après, pour l'allumer, chaque fabriquant a sa méthode mais en général il suffit de l'allumer 5 ou 6 fois pour l'appairer et la connecter à Internet.

Toutes les marques ont-elles un écosystème intéressant de produit autour des ampoules ?

Aujourd'hui, Philips possède l'écosystème le plus complet avec sa gamme Hue : des interrupteurs connectés, des télécommandes, un variateur d'intensité, des lampes indépendantes, des détecteurs de mouvement, et même des téléviseurs Ambilight qui adaptent la lumière en fonction de ce que vous regardez.

Chez les autres fabricants, les écosystèmes sont plus compliqués à mettre en place du fait de la nécessité de relier chaque élément au réseau Wifi.

Est-il possible de mélanger les marques, par exemple en intégrant une ampoule Ikea à un écosystème Hue ?

Vous pouvez parfois le faire, car les ampoules Ikea utilisent aussi le protocole Zigbee, mais en pratique vous ne retrouverez pas toutes les fonctionnalités prévues par les marques. Car même si les protocoles sont standards, chaque marque l'adapte à sa sauce. Quand on commence dans une marque, il vaut donc mieux y rester pour éviter les incompatibilités.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !