Noisettes et beurre de cacahuète pour la santé des seins ; la dengue et le chikungunya sous surveillance renforcée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Consommer du beurre de cacahuète fait baisser de 39 % le risque de présenter des grosseurs mammaires bénignes à 30 ans.
Consommer du beurre de cacahuète fait baisser de 39 % le risque de présenter des grosseurs mammaires bénignes à 30 ans.
©Reuters

Atlantico santé

Noisettes et beurre de cacahuète pour la santé des seins ; la dengue et le chikungunya sous surveillance renforcée

Et aussi : Le sport peut être aussi efficace que les médicaments ; Une femme souffrant de ménopause précoce devient maman ; Médecine légale : les microbes pour déterminer le moment de la mort.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

En bref : la dengue et le chikungunya sous surveillance renforcée

Chaque année pendant l’été, les autorités sanitaires renforcent la surveillance de la dengue et du chikungunya, deux maladies infectieuses transmises par le moustique-tigre. Depuis le début de l’année 2013, aucun Français n’a contracté ces deux maladies, mais plus de 300 cas suspects ont été rapportés.

Le moustique-tigre, ou Aedes albopictus, est un insecte particulièrement nuisible. Il est porteur de plusieurs maladies infectieuses dont les plus connues sont la dengue et le chikungunya. Bien que généralement présent dans les climats tropicaux, on peut également le trouver dans certaines régions françaises. Au cours de l’été 2010, deux cas autochtones de dengue et deux de chikungunya avaient été identifiés dans les Alpes-Maritimes et le Var. Les autorités sanitaires sont donc sur le pied de guerre, et surveillent de près ces deux maladies.

Lire la suite sur Futura-sciences

Noisettes et beurre de cacahuète pour la santé des seins

Une nouvelle étude montre l’intérêt pour les adolescentes de consommer des graisses végétales, comme celles contenues dans le beurre de cacahuète ou les noisettes, car cela abaisse de 39 % le risque de présenter des grosseurs mammaires bénignes à 30 ans. La santé des seins passe aussi par l’alimentation.

Nom de code : Octobre rose. Comme tous les ans, le dixième mois de l’année est consacré à la prévention et à la sensibilisation contre le cancer du sein, le plus commun et le plus mortel chez les femmes. En 2012, 48.763 de ces tumeurs ont été diagnostiquées chez les Françaises, et elles ont provoqué 11.886 décès. Préserver la santé des glandes mammaires est une question cruciale.

Lire la suite sur Futura-sciences

Le sport peut être aussi efficace que les médicaments

Contre des maladies cardiovasculaires, l’activité physique pourrait globalement être un traitement aussi efficace que les médicaments prescrits. Le sport serait même meilleur dans le traitement des AVC…

On vante sans cesse les bienfaits du sport pour la santé. Mais les a-t-on réellement évalués ? Très peu d’études ont cherché à comparer l’efficacité de l’activité physique dans le traitement de certaines pathologies avec celle obtenue par les médicaments.

Lire la suite sur Futura-sciences

Une femme souffrant de ménopause précoce devient maman

Des chercheurs états-uniens ont réussi à produire des ovules matures chez des femmes stériles, atteintes de ménopause précoce. Après l’application de cette nouvelle technique de procréation assistée appelée activation in vitro (AIV), suivie d’une fécondation in vitro (Fiv), l’une d’entre elles a pu réaliser son rêve et donner naissance à un bébé en bonne santé.

Attendre un enfant est la chose la plus naturelle au monde, mais n’est pas facile pour autant. Si certaines femmes tombent enceintes très rapidement, d’autres doivent patienter plusieurs mois, voire plusieurs années. De nombreuses personnes rencontrent des problèmes de stérilité. Selon l’agence de biomédecine, plus de 13 % des couples consultent chaque année suite à des difficultés pour concevoir.

Lire la suite sur Futura-sciences

Médecine légale : les microbes pour déterminer le moment de la mort

En retraçant l’évolution de la constitution des microbes durant la décomposition d’un cadavre, les scientifiques espèrent remonter à l’heure de la mort. Mais d’abord, il faut déterminer les changements qui s’opèrent au cours du temps.

Exemple chez les souris. Les amateurs de séries télévisées savent que l’on peut utiliser les insectes pour déterminer l’instant de la mort d’un cadavre en putréfaction. Certaines mouches peuvent venir y pondre, et en fonction du stade de développement des larves, on peut remonter le temps et estimer, avec une marge d’erreur de quelques jours, le moment du décès.

Lire la suite sur Futura-sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !