Les fins de mois inquiètent plus les Français que l’Ukraine, Mélenchon ravive l’espoir à gauche | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Luc Mélenchon s'exprime lors d'une conférence de presse sur la situation en Ukraine, à Paris, le 22 février 2022.
Jean-Luc Mélenchon s'exprime lors d'une conférence de presse sur la situation en Ukraine, à Paris, le 22 février 2022.
©THOMAS COEX / AFP

Politico Scanner

Les fins de mois inquiètent plus les Français que l’Ukraine, Mélenchon ravive l’espoir à gauche

Grâce au monitoring de Backbone consulting, Véronique Reille Soult analyse ce que les internautes ont dit de la campagne présidentielle sur les réseaux sociaux.

Véronique Reille Soult

Véronique Reille Soult est présidente de BACKBONE consulting

Voir la bio »

La campagne présidentielle se retrouve entre parenthèse cette semaine. Non pas à cause du conflit Ukrainien en lui-même, qui certes concerne et inquiète visiblement les Français (500 000 messages observés sur la semaine), mais surtout parce qu’un autre sujet les préoccupe : les fins de mois difficiles. C’est d’ailleurs sous cet angle que les Français appréhendent le plus souvent le conflit ukrainien sur les réseaux sociaux. Les sanctions envisagées, leurs conséquences sur les prix de l’énergie et en particulier celui du gaz interrogent face à une escalade diplomatique qui semble les dépasser. En effet, le reste des commentaires se limitent majoritairement aux postures des différents dirigeants politiques, exprimant des sentiments éloignés de la dure réalité exprimée des Français.

Nous observons donc cette semaine une campagne marquée par des réactions aux thèmes internationaux mais à l’impact national relatif, car les Français qui s’expriment sur les réseaux sociaux partagent surtout leurs situations personnelles et leurs difficultés à gérer un budget de plus en plus faible au regard des dépenses qui leur semblent s’envoler. Ils attendent que des mesures concrètes soient proposées par l’ensemble des candidats et rappellent que cela nécessite d’en connaître la liste définitive. Par conséquent, entre les difficultés à récolter des parrainages rencontrées par Marine Le Pen, Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon, et une entrée en campagne d’Emmanuel Macron qui s’attarde, les uns et les autres se demandent quand on pourra enfin parler du fond et des propositions de TOUS les candidats. 

À Lire Aussi

Taubira fait pschitt, Maréchal aussi ; Zemmour chez Baba résonne, Mélenchon klaxonne (dans le mur)

Parmi ces attentes, on notera que le logement fait partie des sujets qui montent, et plus spécifiquement le montant des loyers qui aujourd’hui représente une part de plus en plus complexe à tenir avec leurs autres dépenses. Une forme de décalage entre réalité quotidienne et annonces publiques d’une relance certaine martelée par le Gouvernement. Un fossé entre le « micro » et le « macro » qui est largement critiqué. Les Français souhaitent que les propositions soient en phase avec leur réalité.

Face à ce constat Jean-Luc Mélenchon redonne espoir à gauche. Ses propositions concrètes ont été particulièrement relayées, avec succès, par ses militants. La vidéo Tiktok de son dernier  meeting, qui a suscité près de 700 000 interactions avec 1,5 M de performance, en est un parfait exemple. Ce succès d’engagement en ligne, les retours du terrain, les encouragements au « vote utile », même si réfuté, redonnent espoir à de nombreux sympathisants de gauche qui se prennent à nouveau à croire en une présence de leur famille politique au deuxième tour. Même si cet espoir reste faible, on constate que le candidat Insoumis retrouve tant soit peu sa position de leader d’une gauche désespérée, sans que ce soit encore possible de démêler la réalité de l’envie. 

BACKBONE consulting

Cabinet de conseil aux dirigeants, expert de l’écoute et de l’analyse de l’opinion

À Lire Aussi

Le moment Roussel : le roussellement s’impose sur les réseaux sociaux

Suivez l’élection présidentielle sur les réseaux sociaux avec notre Index #PRESIDENTIELLE2022 

https://backbone.consulting/presidentielles-2022/

Scannez le QR code pour accéder à l’index

À Lire Aussi

Jadot met la gauche en colère, Pécresse décourage la droite, Macron agace les contribuables

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !