Entre-deux-tours : Mélenchon trouble-fête sur les réseaux sociaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Luc Mélenchon a lancé un appel à ses électeurs pour les élections législatives de juin prochain.
Jean-Luc Mélenchon a lancé un appel à ses électeurs pour les élections législatives de juin prochain.
©Thomas COEX / afp

Politico Scanner

Entre-deux-tours : Mélenchon trouble-fête sur les réseaux sociaux

Grâce au monitoring de Backbone Consulting, Véronique Reille Soult et Victor Boury analysent ce que les internautes ont dit de la campagne présidentielle sur les réseaux sociaux.

Victor Boury

Victor Boury est directeur général de Backbone Consulting

Voir la bio »

Véronique Reille Soult

Véronique Reille Soult est présidente de BACKBONE consulting

Voir la bio »

"Je demande aux Français de m’élire Premier ministre" la formule choc de Jean Luc Mélenchon qui fait mouche !

Avec 210 00 messages cette semaine, Jean-Luc Mélenchon a définitivement confirmé sa posture de 3ème homme. Les consignes de vote données à ses électeurs ont été au cœur des débats, mais ce sont surtout un grand nombre de ses soutiens qui ont donné leur point de vue « J'ai voté Mélenchon au premier tour, je déteste Macron et pourtant je voterai pour lui face à Le Pen. S'abstenir ou voter blanc, c'est prendre le risque de voir arriver l'extrême-droite au pouvoir » était une des expressions les plus fréquentes. Même si un grand nombre mettent en avant le choix du vote blanc, comme Michel Onfray qui explique que « Voter Macron quand on a voté Mélenchon : si c'est ça le courage, je veux bien être lâche ». Jusqu’à dimanche, jour du vote, les débats ne vont pas cesser, chacun exposant un choix qui semble souvent trop complexe pour ces électeurs déçus.

Mais ce 19 avril, Jean-Luc Mélenchon a déplacé le débat avec une phrase choc "Je demande aux Français de m’élire Premier ministre". Une formule qui renvoie au prochain combat, celui des législatives. Pour réussir l'union derrière lui, l’ex-candidat Insoumis appelle les électeurs de gauche à "sécher leurs larmes" et à ne pas "cultiver les rancœurs". En effet, il demande aux Français d’élire une majorité de députés Insoumis, afin de peser sur la vie politique des cinq prochaines années. Une façon de ne rien lâcher, que ces électeurs apprécient et plébiscitent. L’annonce d’un 3e tour de la présidentielle est reprise par les militants, convaincus que ce scrutin leur permettra de rectifier l’injustice qu’ils dénoncent depuis le résultat du premier tour. Le mot d’ordre est donc « Mélenchon à Matignon ! ».

À Lire Aussi

« Pour qui voter ? » - 2022, la campagne qui ne génère pas d’adhésion !

BACKBONE consulting

Cabinet de conseil aux dirigeants, expert de l’écoute et de l’analyse de l’opinion

Suivez l’élection présidentielle sur les réseaux sociaux avec notre Index #PRESIDENTIELLE2022

https://backbone.consulting/presidentielles-2022/

À Lire Aussi

Entre-deux-tours sur les réseaux sociaux : front contre front, pas d’adhésion

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !