En bref : vaccinera-t-on bientôt les foetus ? ; L'apnée du sommeil favorise le diabète | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le fœtus disposerait déjà d'un système immunitaire actif.
Le fœtus disposerait déjà d'un système immunitaire actif.
©

Atlantico santé

En bref : vaccinera-t-on bientôt les foetus ? ; L'apnée du sommeil favorise le diabète

Et aussi : La surfusion, un espoir pour faciliter les greffes d'organes ; Un traitement inattendu contre la pelade universelle ; S’aider du sommeil pour mieux apprendre une langue étrangère.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

En bref : vaccinera-t-on bientôt les foetus ?

Le fœtus disposerait déjà d'un système immunitaire actif. C'est qu'ont découvert des chercheurs français qui estiment que l'on pourrait de ce fait renforcer les défenses de l'enfant avant la naissance.

Dans le ventre de sa mère, le fœtus est protégé. Pour mieux le préparer à affronter le monde extérieur, des chercheurs espèrent mettre au point un vaccin in utero. Pour ce faire, ils envisagent d’utiliser le propre réservoir de lymphocytes T du fœtus. Or, « jusqu’ici, on était persuadé que les lymphocytes T du fœtus restaient en veille si aucune pathologie infectieuse ne survenait pendant la grossesse », expliquent les auteurs d’une étude française (Inserm, institut Pasteur et AP-HP) publiée dans la revue Science Translational Medicine. Lesquels viennent de prouver… le contraire.

Lire la suite sur Futura-sciences

En bref : l'apnée du sommeil favorise le diabète

Plus un syndrome d’apnée du sommeil est sévère, plus le risque de développer un diabète de type 2 est élevé : c'est ce qu'affirment des chercheurs canadiens. Et de manière générale, les troubles du sommeil exposeraient à des perturbations métaboliques. Explications.

Le syndrome d’apnée du sommeil (SAS) concernerait en France, entre 1 et 3 millions de patients. Cette pathologie très fréquente, altère gravement la qualité de vie des malades. Le SAS se caractérise par des épisodes de fermeture partielle, voire complète, des voies aériennes supérieures au cours du sommeil. Le patient cesse alors de respirer pendant plusieurs secondes. Cette maladie entraîne une somnolence diurne et une fatigue persistante.

Lire la suite sur Futura-sciences

Un traitement inattendu contre la pelade universelle

Maladie inflammatoire auto-immune, la pelade universelle est mal comprise, peu soignée et très handicapante socialement. Des dermatologues de l’université de Yale viennent de rendre à un jeune homme de 25 ans tous ses poils ! Un traitement qui, pour la première fois, cible efficacement cette maladie rare et très visible.

L’histoire de ce jeune homme de 25 ans commence par une énième consultation chez le dermatologue. Depuis 5 ans, des plaques de psoriasis le couvrent de la tête au pied. Et ce malgré de nombreux traitements, qui n’ont pas non plus eu d’effet sur sa pelade universelle. Totalement glabre depuis l’âge de 18 ans, ce patient n’a jamais consulté pour cette maladie auto-immune caractérisée par l’absence de poils, de cheveux et de cils. Mais cette dernière consultation sera différente : Brent A. King, médecin de la faculté de médecine de l’université de Yale, remarque que, sur les plaques crâniennes, rouges et squameuses de psoriasis, des cheveux poussent !

Lire la suite sur Futura-sciences

S’aider du sommeil pour mieux apprendre une langue étrangère

Une étude récente semble accréditer une vieille idée. Il est possible d'apprendre durant le sommeil en écoutant des leçons enregistrées et diffusées avec un faible volume sonore. La méthode fonctionne au moins, sous certaines conditions, avec l'apprentissage d'une langue.

Selon une étude publiée dans le journal Cerebral Cortex, il est bel et bien possible de renforcer ses compétences en langue étrangère pendant le sommeil, notamment en écoutant des enregistrements de mots récemment appris. Pour les besoins de cette étude, les chercheurs des universités de Zurich et de Fribourg ont recruté 60 sujets germanophones souhaitant apprendre le néerlandais. Chaque participant devait apprendre des paires de mots de vocabulaire à 22 h.

Lire la suite sur Futura-sciences

La surfusion, un espoir pour faciliter les greffes d'organes

Une nouvelle technique basée sur la surfusion allonge considérablement la durée de conservation possible d'un foie de rat avant sa transplantation. Des résultats qui, s'ils s'appliquaient à l'espèce humaine, pourraient faciliter la logistique du don et de la greffe d'organes, et augmenter le nombre de receveurs.

Tripler la durée de préservation d'un foie de rat avant sa greffe est la performance réalisée par une équipe de la faculté de médecine de l'université Harvard, à Boston, aux États-Unis. Pour obtenir un tel résultat, publié dans le journal Nature Medicine, les chercheurs ont recouru à une technique de surfusion (supercooling en anglais) qui consiste à congeler l'organe sans le solidifier. Pour ce faire, le foie est imprégné de composés antigels non toxiques qui permettent de refroidir ses cellules à -6 °C sans qu'elles ne gèlent.

Lire la suite sur Futura-sciences

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !