En bref : un tiers des humains adultes ont des problèmes de poids ; Alzheimer : une belle réussite de la thérapie génique chez la souris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
34 % des adultes seraient aujourd'hui obèses ou en surpoids dans le monde.
34 % des adultes seraient aujourd'hui obèses ou en surpoids dans le monde.
©Reuters

Atlantico santé

En bref : un tiers des humains adultes ont des problèmes de poids ; Alzheimer : une belle réussite de la thérapie génique chez la souris

Et aussi : Une mystérieuse bactérie à l’origine du décès de bébés à Chambéry ; En bref : le chikungunya s’installe aux Antilles ; Paludisme : un dépistage fiable en quelques secondes avec un laser.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

En bref : un tiers des humains adultes ont des problèmes de poids !

On ne cesse d’en entendre parler et les chiffres sont là pour le confirmer : l’obésité progresse de manière inquiétante dans le monde, et en particulier dans les pays en voie de développement. Selon un rapport récent, 34 % des adultes seraient aujourd'hui obèses ou en surpoids dans le monde.

Plus d’un tiers de la planète, soit 1,46 milliard de personnes, est en surpoids ou obèse. C’est la triste réalité que vient de révéler l’Overseas Development Institute (ODI), un cercle de réflexion britannique, dans un rapport publié en janvier 2014. Le problème serait d’autant plus grave dans les pays en voie de développement, comme la Chine et le Mexique. En effet, dans cette région du monde, le nombre d'adultes touchés par l’épidémie d’obésité a plus que triplé, passant de 250 à 904 millions entre 1980 et 2008. Bien que moins impressionnants, les chiffres pour les pays riches sont quand même inquiétants, passant de 312 à 557 millions dans le même laps de temps.

Lire la suite sur Futura-sciences

Alzheimer : une belle réussite de la thérapie génique chez la souris

Grâce à une technologie de thérapie génique, des chercheurs états-uniens ont pu transformer des cellules gliales en neurones fonctionnels directement dans le cerveau de souris souffrant de la maladie d’Alzheimer. Qu’en sera-t-il chez l’Homme ?

Avec ses 100 milliards de neurones, le cerveau fait circuler les informations nerveuses et coordonne l’activité de l’ensemble du corps. Bien que moins bien connues, les cellules gliales participent également au fonctionnement du système nerveux. Il en existe plusieurs types qui jouent chacun un rôle essentiel pour les neurones : les astrocytes les soutiennent et leur procurent de la nourriture, les oligodendrocytes favorisent le passage de l’influx nerveux en fabriquant les gaines de myéline autour des axones et les microglies les protègent contre les germes en tout genre.

Lire la suite sur Futura-sciences

Une mystérieuse bactérie à l’origine du décès de bébés à Chambéry

Progressivement, l’enquête sur la mort de trois bébés à l’hôpital de Chambéry avance. Le coupable est en passe d’être identifié : une bactérie encore sans nom, rarement rencontrée en milieu hospitalier, mais qui pourrait venir de l’eau ou du sol.

Le voile se lève (un peu) sur le décès de trois nourrissons, la semaine passée, au centre hospitalier de Chambéry (Savoie). Au cours d’une conférence de presse mardi 7 janvier en fin d’après-midi, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a confirmé que les poches d’alimentation parentérale administrées aux trois enfants étaient contaminées par une bactérie inconnue.

Lire la suite sur Futura-sciences

En bref : le chikungunya s’installe aux Antilles

Depuis le début du mois de décembre, le chikungunya gagne du terrain dans les Antilles. Après Saint-Martin, les îles de Saint-Barthélemy, de la Martinique et de la Guadeloupe sont également touchées.

Les autorités sanitaires appellent la population à prendre des mesures simples pour limiter la progression de l’épidémie.Maladie virale, le chikungunya est propagé par des moustiques du type Aedes aegypti, appelés plus communément moustiques-tigres. Après une incubation silencieuse de quatre à sept jours en moyenne, une fièvre élevée apparaît brutalement, accompagnée de douleurs articulaires pouvant être intenses et touchant principalement les extrémités. D’autres signes peuvent survenir, comme des myalgies, des céphalées et des troubles cutanés. Les symptômes aigus régressent habituellement en cinq à dix jours.

Lire la suite sur Futura-sciences

Paludisme : un dépistage fiable en quelques secondes avec un laser

Chaque année, 600.000 personnes meurent de la malaria. Pour lutter contre ce fléau, il faudrait pouvoir faire des diagnostics précoces, fiables et peu coûteux. C'est possible même sans prise de sang en réalisant un simple examen transdermique à l'aide d'un laser : la technique a été mise au point par des chercheurs de l'université Rice. Le tricordeur médical de Star Trek n'est peut-être plus très loin avec des inventions similaires.

Lorsqu’on prend connaissance de travaux récents de chercheurs de l'université Rice, qui ont développé une technologie non invasive permettant de détecter en quelques secondes à travers la peau des cellules infectées par la malaria, on ne peut s’empêcher de penser que le tricordeur médical de Star Trek n’est plus très loin. Dans la célèbre série de science-fiction, le tricordeur est un appareil médical de la taille d’une tablette tactile permettant de déterminer rapidement l’état de santé dans lequel se trouve un patient, rien qu’en s’approchant de lui.

Lire la suite sur Futura-sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !