Marine Le Pen peine à intéresser, Valérie Pécresse se prend les pieds dans le tapis des réseaux sociaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen et Valérie Pécresse ont multiplié les interventions dans les médias ces derniers jours dans le cadre de la campagne présidentielle.
Marine Le Pen et Valérie Pécresse ont multiplié les interventions dans les médias ces derniers jours dans le cadre de la campagne présidentielle.
©JOEL SAGET / AFP

Politico Scanner

Marine Le Pen peine à intéresser, Valérie Pécresse se prend les pieds dans le tapis des réseaux sociaux

Grâce au monitoring de Backbone Consulting, Véronique Reille Soult et Victor Boury analysent ce que les internautes ont dit de la campagne présidentielle sur les réseaux sociaux.

Victor Boury

Victor Boury est directeur général de Backbone Consulting

Voir la bio »

Véronique Reille Soult

Véronique Reille Soult est présidente de BACKBONE consulting

Voir la bio »

Marine Le Pen était l’invitée de l’émission « la France dans les yeux » sur BFMTV ce mardi. Un format durant lequel elle a été interpellée directement par des Français qui l’ont parfois déstabilisée, comme ce médecin qui l'a confrontée aux chiffres du Covid. Cette émission était surtout pour elle le moyen de démontrer sa proximité avec les Français mais c’était surtout l’occasion pour elle de mobiliser ses militants sur les réseaux sociaux. En effet depuis le début de la campagne, la candidate du RN est peu présente et ses militants s’expriment beaucoup moins que ceux d’Éric Zemmour. Cette opération a donc été plutôt réussie car on a pu observer une réelle mobilisation d’une communauté « rassemblement national »  organisée autour de leur candidate. Grace à cette émission, Marine Le Pen a pu sortir de sa communauté militante (en vert sur la cartographie). Certes les zemmouriste (en violet) ont une fois de plus tenté de s’approprier l’évènement par le volume, mais leurs messages ne sont pas sortis de leur communauté militante et ce malgré la prise de parole d’anciens du RN ayant rejoint Zemmour comme Pierre Cheynet ou d’un des porte-paroles de Reconquête !, Sébastien Pilard. On a également observé que le compte Macron2022 (en jaune) a créé un peu d’engagement auprès de ses soutiens grâce à deux tweets offensifs contre Marine Le Pen, mais son rayonnement n’a pas dépassé sa sphère militante. Cela a surtout permis de les mobiliser contre la candidate qui est annoncée comme son adversaire du 2eme tour. Enfin les attaques de la sphère des insoumis (en rouge en haut de la cartographie) étaient très faibles, peu de militants ont commenté l’émission et aucun militant influent ne s’est manifesté. Marine Le Pen n’est pas leur cible ! 

À Lire Aussi

Ukraine : les Français ultra sévères sur les candidats 2022 (sauf Macron… et Le Pen)

Pour ce qui est de Valérie Pécresse, la situation est plus complexe. Elle était l’invitée de l’émission « Face à baba » sur C8 avec Cyril Hanouna hier soir. Format d’émission très nouveau pour elle et qui devait lui permettre de « fendre l’armure ». Force est de constater que le résultat de cet exercice est mitigé. Un volume relativement faible de messages est révélateur d’un manque d’intérêt réel avec seulement 130 000 messages durant l’émission soit 100 000 de moins que pour l’émission qui avait eu le résultat le plus faible. 

Un échange avec Marion Maréchal a particulièrement retenu l’attention de la toile car les militants de Reconquête ! ont été non seulement les plus actifs pour relayer la séquence et les attaques de Marion Maréchal mais ils ont aussi réussi à effacer la visibilité de Valérie Pécresse. Les militants et soutiens de la candidate LR n’étaient pas visibles et sont restés dans leur sphère naturelle. Ce sont donc principalement des messages négatifs sur Valérie Pécresse qui étaient visibles sur les différentes plateformes. En effet en plus des soutiens d’Eric Zemmour, l’autre communauté visible qui s’est exprimée négativement sur la candidate est celle des insoumis. Ils ont relayé les propos d’Adrien Quatennens qui pointaient surtout la ressemblance entre Emmanuel Macron et Valérie Pecresse. Un exercice visiblement raté pour la candidate, voire même contreproductif, comme en témoigne le mot le plus associé à sa prestation avec ou sans les comptes soutiens de Reconquête ! : INSINCÉRITÉ.  Autrement dit le mot le plus redouté par les politiques car repoussoir d’électeurs.

À Lire Aussi

L’entrée en campagne d’Emmanuel Macron suscite l’indifférence polie des Français

Durant ce temps-là, on notera que Jean Luc Mélenchon trace son sillon. Ses talents d’orateurs et son sens des formules permettent à ses soutiens de relayer avec succès ses propos. Il passe en deuxième position cette semaine dans le classement du taux d’intérêt. Son meeting de Dimanche à Paris avec la marche pour la 6ème République a été particulièrement relayé avec des messages positifs et une montée de la notion du vote utile. Le candidat continue à progresser et à mobiliser.

BACKBONE consulting

Cabinet de conseil aux dirigeants, expert de l’écoute et de l’analyse de l’opinion

Suivez l’élection présidentielle sur les réseaux sociaux avec notre Index #PRESIDENTIELLE2022

https://backbone.consulting/presidentielles-2022/

Scannez le QR code pour accéder à l’index

À Lire Aussi

Emmanuel Macron, l’homme qui pouvait tout se permettre

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !