Apple Mail bloque désormais le suivi des e-mails. Voici ce que cela signifie pour vous | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Le PDG d'Apple, Tim Cook, présente de nouveaux produits, dont de nouveaux ordinateurs portables Macbook, lors d'un événement spécial, le 30 octobre 2018, à New York.
Le PDG d'Apple, Tim Cook, présente de nouveaux produits, dont de nouveaux ordinateurs portables Macbook, lors d'un événement spécial, le 30 octobre 2018, à New York.
©TIMOTHY A. CLARY / AFP

La Minute Tech

Apple Mail bloque désormais le suivi des e-mails. Voici ce que cela signifie pour vous

Apple a rendu impossible le suivi des e-mails via l'application par défaut sur iPhone, iPad et Mac. Ce dispositif permet de mieux lutter contre les mails indésirables et les spams.

Anthony Poncier

Anthony Poncier

Anthony Poncier est Docteur en Histoire, membre du collectif Réenchanter Internet et expert en transformation digitale et en stratégies collaboratives. En cette qualité, il accompagne les entreprises dans la conception de leurs stratégies médias sociaux, ainsi que dans la création de leurs réseaux internes.

Voir la bio »

Atlantico : Apple Mail bloque désormais le suivi des e-mails. A quoi cela sert-il ?

Anthony Poncier : Depuis le début du mail, la fonction « accusé de réception » existe. Grâce à cela, l’envoyeur peut voir si on a reçu et ouvert le mail. Désormais, dans les listes de diffusion, des traqueurs sont implantés. Ceux qui utilisent ces listes de diffusion pour du mailing de masse ont besoin de savoir ce qui arrivé, c’est qui a été ouvert, etc. Apple, depuis un peu plus d’un an, repère que nous avons été abonnés à une liste de diffusion ou à une application permettant l’envoi d’e-mails en masse. Apple propose donc de bloquer ces traqueurs et potentiellement de retirer de la liste de la diffusion. 

Quelle est l’efficacité de ce processus ?

Je ne suis pas certain que cela soit chez Apple ce qu’il y a de plus efficace. Apple a fait de la protection des données un cheval de bataille et il propose d’autres services permettant d’éviter de renseigner son adresse mail en fournissant un e-mail temporaire le temps de s’inscrire et permettant une reconnaissance via les identifiants Apple. Ce n’est pas de l’anonyme mais cela empêche un certain nombre de spams. Le bloqueur de suivi lui arrive en réaction au problème, donc il est forcément moins efficace. Apple est en avance sur certains sujets liés à la protection de données.

Quel impact concret ont ces protections sur la vie des utilisateurs ?

Au quotidien, on reçoit de plus en plus d’e-mails non sollicités. Ces techniques permettent d’en bloquer une partie. Puisque les mails demeurent incontournables, c’est un réel gain de temps. et cela offre une meilleure protection des données de l'utilisateur.

À Lire Aussi

Elon Musk peut-il sauver Twitter de ses travers ?

Qu’en est-il pour les annonceurs ?

Il est difficile de savoir, pour le moment, quel est l’impact de ces mesures sur les bases de données. On peut avoir le sentiment d’un coup d’épée dans l’eau car une fois qu’Apple nous désabonne une fois, tout réenregistrement sur un autre site nous fait rejoindre une nouvelle base de données. Donc l’impact est sans doute assez minime.

Certains estiment que le consommateur n’allait pas forcément y trouver son compte car il aurait toujours autant de pub mais moins ciblées. Est-ce un argument valable ?

Je ne pense pas. Il est évident que la pub vient des traces que l’on laisse sur le web, mais si on utilise des bloqueurs comme le propose Apple, ou encore Firefox. Donc quand on utilise ces outils on est, à titre personnel, moins soumis à la pub. Des sites comme Facebook traquent leurs utilisateurs qu’ils soient sur la plateforme ou pas, de page en page. Mais des features intégrées sur Firefox permettent de l’éviter et bloquer les trackers. Il existe des extensions pouvant jouer un rôle complémentaire afin de mieux protéger sa vie privée.

À Lire Aussi

Voilà comment supprimer vos informations personnelles des résultats de recherche de Google

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !